Angolmois - T 3

Angolmois T 3
Afin de rendre la monnaie de leur pièce aux Mongols qui débarquent les uns après les autres à Tsushima, l'armée de l'île a lancé une attaque nocturne. Cependant, Fuheng Liu, le vice-maréchal de l'armée de conquête de l'est, un Jürchen, leur fait face avec une force prodigieuse. Jinzaburô et ses alliés se dressent face à l'adversité, mais des traitres se trouvent parmi eux...

Réussiront-ils à échapper au danger ?!

Avis

Ce 3e tome d’Angolmois confirme que cette série est prometteuse. Nous sommes bien plongés dans l'action au cours de la lecture et l'histoire est de plus en plus captivante. 

Par contre, depuis que j'ai lu les deux premiers tomes, j'ai regardé les 12 épisodes de l'animé et je me suis donc spoiler car l'animé est fidèle au manga. Ce tome correspond aux épisodes 4 et 5. Je n'ai par conséquent pas été surprise du déroulé des événements mais j'ai beaucoup apprécié ma lecture.

Jinzaburô a pris les commandes des soldats survivants à l’invasion mongole. Ils ont lancé un assaut nocturne contre les envahisseurs et ont pu libérer des civils grâce à l’aide des purificateurs. Mais ils sont désormais poursuivis par le vice-maréchal Fuheng Liu qui est un adversaire redoutable, il a compris que Jinzaburô était le chef des résistants et il a hâte de l'affronter à nouveau. Désormais les compagnons de Jinzaburô doivent rejoindre la capitale mais n'est-il pas déjà trop tard ? Quelle décision vont-ils prendre ?

Les personnages sont charismatiques. Jinzaburô est un meneur d'hommes, sa persévérance et ses capacités d'analyse de la situation ainsi que ses talents de tacticien et de guerrier sont indispensables pour mener l'ensemble de son groupe à destination. Pourront-elles retourner la situation à l’avantage du Japon ? Il faut encore attendre plusieurs jours avant l'arrivée des renforts... Teruhi, la princesse de l'île, est déterminée et téméraire. Elle n'hésite pas à se battre pour sauver son peuple. Nous avons plusieurs scènes très fortes avec elle mais je vous laisse découvrir lesquelles en lisant le tome, je ne voudrais surtout pas spoiler. Suite aux événements, ils sont rejoints par Yajirô et les habitants survivants de la capitale, normalement c'est Yajirô qui doit désormais diriger le clan Sô. Mais il a un tempérament défaitiste, Jinzaburô a bien l'intention de le secouer pour le faire réagir ! L'urgence est de trouver un lieu pour se cacher, or des mongols sont déjà sur leurs traces...

La tension est palpable à plusieurs reprises, le danger peut survenir de partout. Le scénario est bien ficelé, nous appréhendons la suite des évenements car des vies sont en jeu notamment celles de nos héros...

Nous avons plusieurs informations sur la tactique et sur les armes utilisées à l'époque comme la lance japonaise "yari" ou les "zhen tian lei" (grenade à main chinoise). C'est intéressant de découvrir ceci.

Graphiquement, le style est détaillé et fin. Les visages sont expressifs et les nombreuses scènes d'action sont bien mises en scène. C’est bien rythmé. Le découpage des planches est efficace. 

L’édition est de qualité avec la belle dorure sur le titre. Nous avons une présentation des personnages au début du tome, ce qui est vraiment bien utile.

Si vous aimez les seinen historiques et les batailles, n'hésitez pas à vous lancer dans cette série qui vous plonge bien au cœur de l’invasion mongole.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 1er mars 2020.

Editeur

meian

Merci aux Editions Meian pour cette lecture en service presse.