Après la pluie - T 10

Après la pluie - T 10

Akira a 18 ans, et elle est en classe de première.
Après avoir passé le nouvel an au Garden, la neige a commencé à recouvrir toute la ville.
Kondô est au chaud chez lui, plongé dans l’écriture de son manuscrit.
Son cadeau en main, une écharpe qu’elle a tricotée, Akira sort de chez elle.
« Le temps va vite changer », pense-t-elle…
Le temps a passé depuis leur première rencontre, et chacun d’eux s’apprête à écrire son histoire dans le ciel, après la pluie…

Avis

Et voilà Après la pluie vient de s’achever avec ce 10e tome mais je reste un peu sur ma faim. J’ai été beaucoup moins emportée par la lecture de ce dernier tome par rapport aux précédents même si j’ai pris plaisir à le lire. Je m’attendais pourtant un peu cette fin.

Kondô travaille sur son roman dans son appartement. Akira affronte le froid et la neige afin de lui offrir son cadeau. D’abord surpris par cette visite inopinée, Kondô la fait entrer. Akira découvre ainsi une facette de son patron qu’elle ignorait, il écrit un roman. Il ne sait pas trop comment réagir avec cette présence féminine chez lui, il s’imagine qu’ils ont le même âge... Il la raccompagne à la gare mais la neige a interrompu la circulation des trains. Il décide donc de la ramener en voiture mais la lycéenne refuse catégoriquement de monter. Le quadragénaire est bien conscient que si elle reste chez lui, il ne pourra plus jamais la laisser partir mais sa morale ne peut pas le lui permettre. Il a conscience qu’ils n’ont pas la même perception de la vie, il est temps de faire le point...

Globalement cette série est très poétique, le sujet d’une romance avec une différence d’âge était intéressant, nous avons vu les personnages principaux et secondaires évoluer et avancer doucement vers leur avenir. Chacun faisant des choix plus ou moins difficiles.

J’ai apprécié le fait qu’Akira surmonte peu à peu sa peur de reprendre ou non l’athlétisme suite à sa blessure, elle, qui était une athlète de haut niveau. La décision qu’elle a prise, nous l’avons vu au fil des tomes, est essentiellement due au soutien de Kondô et c’est encore plus flagrant à la fin. Kondô a aussi évolué grâce à la présence d’Akira. Il s’est senti rajeunir et il a repris goût à l’écriture. Que ce serait-il passé s’ils avaient été de la même génération ? S’ils avaient été camarades de classe, se seraient-ils parler alors qu’ils sont tellement différents ?

Graphiquement, c’est toujours aussi doux, le découpage des planches est efficace et soigné. La fraîcheur d’Akira, exprimée à travers ses diverses émotions que nous avons vu au fil des tomes par le biais de ses regards, est vraiment magnifique.

La fin est jolie, la transition avec le cadeau de Kondô est très poétique et bien mise en scène. Cela illustre bien le proverbe "Après la pluie, le beau temps".

C’est donc une belle série à découvrir si ce n’est pas déjà fait.

N’hésitez pas à regarder l’animé sur Prime Vidéo.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 6 juillet 2019.

Editeur

Kana
Merci aux Editions Kana pour ce tome reçu en service presse.