Baltzar - T 5

Baltzar T 5

Sous le commandement de Baltzar, le régiment de volontaires du Baselland et les survivants de la garnison de Hoppensted quittent précipitamment le village afin de rejoindre la gare. Malheureusement, leur retraite a été coupée par l'armée du Holbaek, ils décident donc de rejoindre à pied la prochaine garnison alliée. Cependant, la cavalerie ennemie, avec leur sanguinaire mais talentueux capitaine, est toujours sur leurs traces.

Avis

Un tome de Baltzar riche en action !  

Baltzar et le régiment de volontaires du Baselland (composé du Prince Reiner et de plusieurs cadets) doivent fuir le village où ils étaient postés. Malheureusement les routes menant à la gare sont déjà entre les mains de l'ennemi. Les soldats sont pourchassés par la cavalerie du Holbaek. Ils vont devoir se montrer courageux face à ce redoutable ennemi qui n'a pas l'intention de les laisser battre en retraite. Comment vont-ils pouvoir s'en sortir ? 

L'histoire est captivante à suivre, nous nous demandons comment une troupe de fantassins pourra distancer une cavalerie ennemie. La tension est bien palpable pendant la lecture. Les soldats du Baselland et de Weißen sont courageux et héroïques. L'une des scènes est particulièrement forte.

Baltzar a gagné la confiance d'un capitaine de l'armée du Baselland qui lui confie l'avenir de son pays. Pourra-t-il se montrer à la hauteur de cette responsabilité alors qu'il ne s'agit même pas de son propre pays ? En tout cas, dans l'immédiat, il est déterminé à démontrer qu'une cavalerie peut être inutile face à de nouvelles tactiques et des armes modernes... Quelle stratégie va-t-il pouvoir mettre en place ?

Un nouveau personnage entre en scène dans le camp ennemi, il s'agit du Capitaine Nielsen de l'armée du Holbaek que nous voyons sur la jaquette. Celui-ci est téméraire, violent et n'éprouve aucune pitié pour des blessés. Il représente clairement la force brute, il fonce dans le tas directement en ne prêtant aucune importance à la stratégie. Il est l'opposé de Baltzar sur ce point. Comment les deux hommes vont-ils s'affronter ? Quelle en sera l'issue ? Cela marque-t-il un revirement

Le dévouement des jeunes cadets envers Balzar est admirable comme le montre l'une des scènes. Ils sont tous attachants et déterminés.    

La thématique de la guerre est toujours aussi bien exploitée, nous comprenons qu'elle prend peu à peu un nouveau visage avec l'évolution des techniques militaires et des armes. 

Le découpage des planches est efficace et l'histoire est bien rythmée. Graphiquement c'est absolument magnifique, il y a beaucoup de soins apportés dans des détails (décors, uniformes, armes...). Les combat sur le champ de bataille sont bien mis en scène.

Baltzar est une de mes séries coup cœur de l’éditeur Meian, j’attends toujours la suite avec impatience.

N'hésitez pas à découvrir cette série surtout si vous aimez les seinen historiques et l'action !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 4 juillet 2020.

Editeur

meian

Merci aux Editions Meian pour cette lecture en service presse.