Black Clover - Quartet Knights - T 2

Black clover quartet knight 2

Rajeuni et sans grimoire, Yami peut compter sur l’aide du Taureau Noir pour secourir son amie Karna. Possédée par l’esprit de son père, cette dernière s’est alliée à l’OEil Maléfique du Crépuscule pour se venger et détruire le royaume de Clover. Afin de prendre part au combat, l’Empereur-Mage convoque alors trois capitaines de compagnie…

Avis

Si vous êtes fan de Black Clover comme moi, vous ne passerez pas à côté de son spin-off Black Clover - Quartet Knights. Il s'agit de l'adaptation manga du jeu vidéo éponyme disponible sur PS4 (je n'ai pas ce jeu, donc je ne sais pas ce qu'il vaut...).

Le premier tome était déjà prometteur et cela se confirme avec ce deuxième tome qui est riche en action. L’histoire s'intègre parfaitement dans l'univers de la série d'origine. Ce spin-off peut se situer après l’arc du sanctuaire englouti (donc après le T 9 et avant le T 16).

Le capitaine du Taureau Noir, Yami, est victime d’un sort qui le ramène avant l’âge de 15 ans (il en a 28 normalement). Il n’a pas encore son grimoire et n’a pas encore rencontré l’Empereur-Mage Julius. Avec la réapparition de l’œil maléfique du Crépuscule, le royaume de Clover est de nouveau en danger, des membres du Taureau Noir sont convoqués à la Cité royale pour une entrevue avec l’Empereur-Mage qui leur confie une mission. Trois capitaines de compagnie vont se joindre à eux… Après cet entretien, ils subissent rapidement une attaque. Nous avons alors de nombreuses scènes d’actions qui nous montrent la puissance du duo Yami / Asta. Après ce combat, il est temps de se diriger vers le donjon des sables mouvants à la recherche de Karna, l'amie d'enfance de Yami, et de ses nouveaux compagnons les membres de l'oeil maléfique du Crépuscule. A partir de là, les combats s’enchainent notamment contre Vet, qui avait été un adversaire redoutable dans la série initiale… Comment vont-ils s'en sortir ? Quels mystères entourent Karna ?

Les personnages de la série d’origine sont bien exploités et le mangaka Yumiya Tashiro se les approprie bien. Certes, cela fait un peu fan-service pour certains personnages mais c’est vraiment plaisant à suivre. Le lien qui se met en place entre Yami et Asta est bien amené. Ils s’entendent à merveille entre têtes brûlés. C’est amusant de découvrir Yami jeune qui est beaucoup moins bourru que lorsqu’il est adulte mais il a déjà son franc-parler et son manque de respect pour la hiérarchie. Nous comprenons un peu pourquoi il va s'entourer plus tard de compagnons atypiques vu son caractère. Le mot « famille » a du sens aussi pour lui comme c’est le cas pour Asta.  

L’humour est vraiment bien dosé. Que ce soit les réactions des personnages ou leurs répliques, nous ne pouvons que rire avec le caractère de Yami. Ce qui nous surprend également, c’est le comportement de la Capitaine de la Rose bleue qui craque complètement pour le jeune Yami qui est encore plus irrésistible que sa version adulte de son point de vue. 

Graphiquement, c'est une vraie réussite. Les scènes de combats sont dynamiques et bien mises en scène. Le découpage des planches est efficace et les visages des personnages sont expressifs. Bien que ce ne soit pas le dessinateur de la série Black Clover, le chara-design est parfaitement respecté.

Avec les événements de la fin du tome, nous sommes impatient de lire la suite mais il faudra patienter jusqu’en mai 2020.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 19 janvier 2020.

Editeur

Kazé