Cigarette and Cherry - T 2

Cigarette and Cherry - T 2

A peine arrivé à l’université, un jeune homme encore vierge fait la connaissance d’une sublime étudiante fumeuse plus âgée que lui. Leur relation fait un pas en avant lorsqu’il prend son courage à deux mains et qu’il propose à la jeune femme d’aller voir un feu d’artifice avec lui. Sur le chemin du rendez-vous, il manque de se faire renverser par un camion… ! Mais tout ceci n’est rien face à l’obstacle de taille qui va bientôt se dresser devant lui. Les sentiments du jeune kôhai vont être mis à rude épreuve…

Avis

Une très belle lecture avec le deuxième tome de Cigarette and Cherry qui confirme ma première impression suite à la lecture du premier tome. C’est une série addictive à découvrir !

Alors que notre « kôhai » avait enfin réussi à inviter sa « senpai », il lui arrive malheureusement un accident mais malgré tout, il fait de son mieux pour être avec elle. Cette première sortie qui ne se déroule pas comme prévue leur permettra-t-elle de se rapprocher ?

De nouveaux personnages entrent en scène notamment l’ex petit-ami de la « senpai » qui l’avait profondément blessée… ou le propriétaire du café dans lequel elle travaille qui semble vouloir aider notre jeune « kôhai » maladroit. D’ailleurs c’est amusant, nous n’avons toujours aucun prénom pour nos personnages principaux et même le propriétaire n’utilise jamais les prénoms, il utilise que des surnoms « blondinette, cigarette, kôhai de de cigarette »). Du coup, je me demande si le titre Cigarette and Cherry fait référence aux surnoms ?

Les relations entre les personnages évoluent bien. Le « kôhai » devient plus mûr allant même jusqu’à changer d’apparence, il se comporte de plus en plus comme un protecteur, n’hésitant pas à s’immiscer devant cet homme qui semble bien la connaitre. Quant à elle, le retour de son ex la perturbe mais elle est également touchée par les réactions de son « kôhai ». Aura-t-il une chance de panser son cœur blessé ? Qu’éprouvent-ils l’un pour l’autre ? de l'amitié ? de l'amour ?

Plusieurs scènes sont touchantes et c’est à travers elles, que nous voyons que notre « kôhai » a bien changé, il est attentif à elle et à ce qu’elle peut ressentir. L’apparition d’un éventuel rival va le pousser à trouver une solution pour être certain de se rapprocher d’elle, ce qui lui permettrait également d’être présent en cas de problème au travail. Nous avons beaucoup plus d’émotions par rapport au premier tome mais l’humour reste néanmoins bien présent. Les petites chamailleries entre « kôhai » et « blondinette », l’amie et collègue de sa « senpai », sont amusantes.

Le style graphique est plaisant. Les visages sont expressifs et les traits sont délicats surtout ceux de la « senpai ». Le découpage des planches est efficace et le récit est bien rythmé.

Cette fois, sur la jaquette, nous avons une étiquette « Fumer tue (apprendre à draguer aussi) ».

L’édition est de qualité, nous avons une illustration en couleur au début du tome.

C’est très addictif comme série, j’attends la suite avec impatience !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 18 septembre 2020.

Editeur

Kana

Merci aux Editions Kana pour cette lecture en service presse.