Demon Slayer - T 8

Demon Slayer T 8

Après leur combat acharné contre la première lune inférieure, Tanjiro et ses camarades n’ont pas le temps de panser leurs blessures que déjà un nouvel ennemi se profile à l’horizon : la troisième lune supérieure. Même le pilier Rengoku doit user de toute sa puissance face à ce démon aux pouvoirs terrifiants. Un affrontement épique s’engage alors, dont l’issue aura un coût très élevé pour les pourfendeurs de démons…

Avis

Demon Slayer 8

Une lecture intense avec le tome 8 de Demon Slayer. L’arc du train infini commencé dans le tome précédent se termine et il est riche en actions et en émotions !

Tanjirô et ses compagnons combattent Enmu, la première lune inférieure qui est aux ordres de Muzan Kibutsuji, l’ennemi juré de Tanjirô. Le combat est difficile mais une autre menace apparait en la personne de la troisième lune supérieure. Kyojuro Rengoku, le pilier de la flamme, va devoir montrer l’étendue de ses pouvoirs. Il est d'ailleurs à l’honneur sur la jaquette (la plus belle de tous les tomes publiés jusqu’à présent !) et il le mérite vraiment, quel charisme ! Quelle puissance !

La mise en scène est incroyable, l’affrontement entre le Pilier et la troisième lune supérieure est époustouflant. Ce démon est d’un autre niveau en comparaison avec les autres démons déjà rencontrés jusqu'à présent. La tension est palpable, nous retenons notre souffle devant ce duel intense à l’issue incertaine.

Les personnages sont charismatiques et certains vont être bouleversés par les événements mais cela va également les pousser à devenir plus forts. Tanjirô évolue bien, il est déterminé à comprendre sa technique « danse du dieu du feu » et la réponse se trouve peut-être au sein de la famille de Kyojuro. Ses boucles d’oreilles soulèvent aussi beaucoup de questions. Nous découvrons l’enfance et la famille de Kyojuro, son histoire est très touchante et sa relation avec son père est complexe.

De son côté, Muzan reste toujours un mystère vu qu’il nous apparait encore sous une autre forme mais il est craint de tous, même de ses sbires. Cela montre à quel point il est puissant. Il continue de nous intriguer, j’ai hâte de le voir à nouveau face à Tanjirô.

Un nouvel arc commence dans les dernières pages dans lequel nous faisons connaissance avec Tengen Uzui, le Pilier du son qui a un sacré caractère. Une nouvelle mission attend Tanjirô, Inosuke et Zenitsu avec ce Pilier. Vu le lieu où ils doivent se rendre, cela promet !

Le découpage des planches est efficace et dynamique. Le style graphique correspond bien à l'ambiance de la série. Les visages des personnages sont expressifs. Le chara-design des démons est réussi. C’est intéressant de voir que le nom des lunes est écrit dans leurs yeux. C’est original.

Ce shonen est vraiment addictif et je ne peux que vous le recommander !

Bonne nouvelle, il y aura un tome publié chaque mois de juillet à décembre 2020, nous pourrons donc lire rapidement les T 9 à 14 en France !

Note : 4.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 23 juin 2020.

KIMETSU NO YAIBA © 2016 by Koyoharu Gotouge/ SHUEISHA Inc.

Editeur

Merci à Panini pour cette lecture en service presse.

Visitez le mini-site dédié à la série