Elin, la charmeuse de bêtes - T 11

Elin - T 11

Seimiya arrive à Tahai Azeh, la plaine de l’avènement, le jour du jugement qui tranchera sur l’avenir du pays. Le paysage se dévoilant du haut de la colline la conduit à prendre une décision déterminante. Témoin de la scène, Elin n’hésite pas à mettre sa vie en danger pour la protéger, elle et son territoire, et s’envole dans les airs sur Lilan.

Avis

Voici déjà le dernier tome d’Elin la charmeuse de bêtes que j’ai lu en numérique sur izneo. La conclusion est réussie même si je reste un peu sur ma faim.

La jeune Yojeh, Seimiya, doit désormais faire un choix. C’est l’avenir de son pays qui est en jeu. Va-t-elle choisir la guerre ou la paix ? Parviendra-t-elle à sortir des griffes de son oncle Damiya qui est déterminé à prendre le pouvoir ? La jeune femme peut enfin voir de ses propres yeux son pays et l’immensité des paysages. Afin de sauver son pays, elle n’a d’autre solution que de demander de l’aide à Elin qui, évidemment n’hésitera pas à l’aider au péril de sa vie…

Ce dernier tome met bien en avant le lien très fort qui unis Elin à Lilan, la créature ôjû qu’elle a élevée. Elin n’a aucune envie d’utiliser Lilan comme arme contre les tôda. Plusieurs scènes nous montrent ses souvenirs depuis qu’elle s’en occupe. La jeune femme doute et repense également à sa propre mère disparue tragiquement. Comment la créature va-t-elle réagir ? 

La fin arrive un peu trop rapidement, personnellement j’aurais aimé savoir ce qui se passe après, surtout pour plusieurs personnages. Un petit épilogue aurait été intéressant même si on peut deviner nous-même ce qui peut arriver pour l’avenir de la Yojeh et de son pays. Ce dernier tome met essentiellement l’accent sur le lien entre une humaine (Elin) et une créature majestueuse (Lilan).

Nous assistons à de très beaux moments qui sont sublimés par les magnifiques paysages du ciel notamment.

Le scénario est bien ficelé, les personnages sont maîtrisés et approfondis. 

Les graphismes sont toujours aussi magnifiques. Que ce soient les animaux, les personnages ou les décors, tout est soigné et détaillé. Le découpage des planches est efficace.

A la fin du tome, nous avons deux interviews d’Itoe Takemoto et de Nahoko Uehashi (à lire uniquement lorsque vous aurez lu toute la série afin de ne pas être spoiler !).

Une histoire courte (qui n’a rien à voir avec l’histoire d’Elin) figure à la fin du volume.

N'hésitez pas à découvrir cette série. Ce fut vraiment une excellente surprise, vous passerez un bon moment de lecture.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 13 décembre 2020.

Editeur

Pika

En numérique

Izneo

Merci à Izneo pour cette lecture en service presse.