@Ellie - T 8

@ellie - T 8

Eriko Ichimura, alias Ellie, qui n'arrête pas de fantasmer, et le plus beau garçon de la promo, Akira Ômi, sortent ensemble et sont de plus en plus amoureux. Kaname, un garçon de la classe d'Ellie, s'intéresse à elle et finit par tomber amoureux. Mais, au contact du lien profond qui unit Ellie et Ômi, il choisit d'être un "ami" après avoir fait sa déclaration d'amour à la jeune fille. De son côté, Ômi, jaloux de Kaname part en roue libre ! Il réclame à sa petite amie du "spécial" et lui donne un baiser comme il ne l'avait jamais fait auparavant...

Avis

Une lecture toujours aussi pétillante d’@Ellie #jenaipasdepetitami. Eriko est en très grande forme avec ses fantasmes et ses tweets, j’ai encore une fois beaucoup ri !

Eriko et Ômi sont de plus en plus proches. Le temps est-il arrivé de franchir un nouveau cap dans leur relation ? Ils découvrent tous les deux l’amour car même si Ômi est populaire, c’est la première fois qu’il est amoureux. Il a besoin d’être rassuré, d’autant plus qu’il n’oublie pas qu’Eriko a du succès même si elle ne s’en rend pas compte. Il n’est pas prêt d’oublier que Kaname s’est déclaré il n’y a pas si longtemps. Une chose est sûre le petit couple s’aime sincèrement. Ômi ne souhaite plus garder cette relation secrète, il veut s’afficher avec sa petite amie même si cela risque d’attirer les regards et des commentaires vis-à-vis d’Eriko au lycée. Mais c’est un autre obstacle qui va se dresser devant lui…

Les personnages sont adorables, leur sincérité l'un envers l'autre ne fait aucun doute. Entre un petit moment de tendresse dans la chambre d’Ômi, un karaoké avec des amis et une sortie à l’aquarium, nous suivons avec plaisir l’évolution de leur relation.

Eriko fait enfin connaissance avec les amis proches d’Ômi, certaines situations sont trop drôles et il y a évidemment quelques quiproquos. Mais il est temps aussi de faire connaissance avec leurs parents respectifs. La mère d’Ômi est pour l’instant encore discrète, mais c’est surtout le père d’Eriko qui entre en scène dans la deuxième moitié du tome. Il ne s’est pas aperçu que sa petite fille adorée était désormais une jeune fille, elle a grandi beaucoup trop vite à ses yeux. C’est amusant de voir son comportement surprotecteur. Ômi parviendra-t-il à démontrer qu’il est réellement sérieux envers sa bien-aimée ? C’est touchant de constater la nostalgie du père qui veut le bien de sa fille chérie.

L'histoire reste plaisante à suivre et nous passons un agréable moment de lecture en s'amusant à chaque réaction des personnages. C'est bien rythmé.

L’humour est très présent, que ce soit dans les tweets, les expressions ou les réactions des personnages. Certaines situations sont hilarantes.

Les graphismes sont très doux, le découpage est toujours aussi efficace et soigné. Les personnages sont mignons et rougissent encore beaucoup. Il y a souvent des petits détails amusants dans les planches. Les expressions d'Eriko ne pourront que vous faire rire.

L'édition est toujours de qualité avec une jolie jaquette pleine de tendresse et des tweets sur la 4e de couverture.

Je continue d’être conquise par ce shojo feel-good. J’attends la suite avec impatience surtout avec le teaser de la dernière page ! Cela promet !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 16 juillet 2020.

Editeur

Kana

Merci aux Editions Kana pour cette lecture en service presse.