Hana Collection - Janvier 2020

Un grand merci à Boy’s Love IDP pour ces lectures.

Et demain ça sera quoi ! - T 5

Et demain ce sera quoi 5

Résumé
Kirara, qui gagnait des concours de beauté pour filles lorsqu'il était petit, est désormais devenu un voyou au visage d'ange, qui suscite admiration et désir chez les autres. Amoureux de son voisin, Ken Tosayamada, il a toujours cru que ses sentiments étaient à sens unique, mais ils se révèlent finalement réciproques ! Lorsque Ken lui fait sa déclaration d'amour, Kirara pense rêver, mais l'attitude de Ken lorsqu'ils commencent à sortir ensemble lui fait comprendre que tout est bien réel. Alors qu'ils nagent dans le bonheur, après une journée à peine de relation, ils essaient de sauter le pas au niveau physique, mais les choses ne roulent pas aussi facilement que Kirara l'espérait...

Avis

Quel plaisir de lire ce T 5 de Et demain, ce sera quoi ! de l’autrice Kotetsuko Yamamoto. C’est toujours aussi drôle et rafraichissant.

Ca y est Ken s'est enfin déclaré à Kirara mais celui-ci pense qu'il a rêvé. Cela lui semble impossible que son ami d'enfance éprouve la même chose que lui. Mais Ken va rapidement se montrer entreprenant et ils aimeraient déjà passer à l'étape suivante mais Kirara ignore complètement comment il faut faire entre hommes... Ce sera beaucoup plus difficile qu'il le pensait. Heureusement dans son entourage, il connait quelques personnes à qui il peut demander conseil...

Chaque personnage évolue, c’est un plaisir de les voir avancer dans leurs romances et/ou relations. L’histoire avance à son rythme mais c’est très bien construit. Kirara est toujours aussi adorable et naïf, il rougit beaucoup. Ken ne se cache désormais plus, il exprime clairement ce qu'il ressent et il a souvent du mal à se retenir. 

Il n'y a pas que l'histoire Kirara / Ken, il y a aussi Omaeda / Hanawa dont la relation a évolué. D'un autre côté, Hitomi est toujours attiré par Kirara mais les ennuis risquent de venir d'une autre personne...

L’humour est toujours très présent, certaines réactions des personnages vous feront bien rire. Je n'ai pas compté le nombre de fois où Ken dit "crétin de Kirara", il pourrait s'exprimer autrement face à son petit ami.

Le découpage des planches est efficace, les graphismes sont toujours aussi doux, les visages des personnages sont expressifs. Difficile de ne pas fondre face à Kirara qui est adorable. Ken a clairement un regard de tueur quand il est en colère mais il peut aussi être mignon lorsqu'il est gêné.

L'édition est de qualité et les quatre premières pages sont en couleur. J’ai vraiment hâte de lire la suite mais il faudra être patient...

N’hésitez pas à découvrir tous les titres de cette mangaka, vous passerez de bons moments de détente à lire et à rire.

Lire l'article sur la série

Note : 4/5

Like The Beast - T 11

Like the beast 11

Résumé
Aki Gotôda, adorable yakuza, et Tomoharu Ueda, policier de quartier, sont en couple depuis plus d'un an et très heureux. Mais un jour, un bébé du nom de Tomoharu débarque dans la maison des Gotôda ! C'est le bébé d'un membre du clan Gotôda, que sa femme lui a laissé avant de repartir chez ses parents. En attendant qu'elle revienne, c'est donc Aki qui se charge de s'occuper de Bébé Tomoharu... Et qui de mieux pour l'aider dans cette tâche que celui qui porte le même prénom que le bébé ?

Avis

Encore un tome très amusant en compagnie d'Aki et de Ueda avec le T 11 de Like the Beast

Aki aimerait bien aller au festival du temple avec Ueda mais celui-ci sera en service pour la surveillance du festival. Aki décide néanmoins d'aller y jeter un oeil et évidemment il faut qu'il se retrouve dans une situation délicate en mangeant une épice secrète... Peu après, Ueda et Aki doivent venir au secours de leur ami Mizasaki qui est suivi par un stalker. Comment vont-ils pouvoir l'aider ? Et enfin, Aki est en charge du bébé d'un des hommes du clan. Celui-ci doit tenter de retouver sa femme pour se réconcilier avec elle et pendant ce temps, il a confié son enfant au clan. Aki s'est immédiatement pris d'affection pour ce bébé qui porte le même prénom que son petit ami. Mais comme il ne sait pas comment s'en occuper, il demande l'aide de Ueda...

Les personnages sont toujours aussi attachants et drôles. Leurs réactions ne vous laisseront pas insensibles, vous aurez forcément le sourire en lisant leurs (més)aventures. Aki est vraiment craquant et nous voyons qu'il peut (parfois) se montrer responsable. Il se montre très attentionné avec le bébé comme Ueda d'ailleurs. Ils pourraient former une belle famille homo-parentale s'ils le souhaitaient. Deux autres personnages reviennent régulièrement avec les deux lycéens Hidaka et Yoshimi. 

Il y a des scènes érotiques mais rien de très explicite.

L'humour est toujours bien dosé et les situations cocasses sont bien mises en scène. Nous passons un bon moment de détente sans prise de tête, c'est vraiment agréable et cela fait du bien.

Le découpage des planches est efficace, les graphismes sont toujours aussi doux, les visages des personnages sont expressifs. 

L'édition est de qualité et les quatre premières pages sont en couleur. 

Note : 4/5

Like The Beast - T 12

Like the beast 12

Résumé
Aki, adorable yakuza, et Ueda, policier de quartier, sont en couple et très heureux. Un jour Aki tombe dans la rue sur Hidaka, son ami lycéen, mais celui-ci a l'air profondément déprimé : lui et son petit copain Yoshimi, ensemble depuis cinq mois, n'ont toujours pas sauté le pas sexuellement parlant. La raison ? Aucun des deux n'arrive à se mettre d'accord sur qui fait quoi...

Aki, qui tient à aider Hidaka dans cette situation difficile, lui conseille de regarder des vidéos de porno gay, mais bien entendu, Ueda est loin d'approuver l'idée...

Avis

La première moitié du tome est consacrée à la relation entre les lycéens Hidaka et Yoshimi. Leur relation n'a toujours pas franchit un cap car ils n'ont toujours pas décidés qui serait l'actif. Hidaka ne sait plus comment faire pour avancer, Aki lui propose alors de regarder une vidéo porno gay pour voir comment cela se passe. Evidemment lorsque Ueda l'apprend, il s'y oppose catégoriquement. Pour lui, il est préférable que les deux partenaires discutent... Comment les deux lycéens vont-ils finalement décider qui sera l'actif ? 

La deuxième moitié du tome met en avant le voisinage de Ueda. Aki s'étonne de voir un individu suspect devant la porte d'un appartement non occupé à l'étage du dessous. De son côté, Mizasaki recherche un appartement mais il a peur de tomber sur une "maison du crime" et se confie à Aki. Et comme celui-ci est très influençable, il va s'imaginer que la résidence d'Ueda est hantée puisque d'étranges bruits sont étendus par les voisins... Il est décidé à faire déménager son petit ami ! 

Les personnages sont toujours attachants, leur relation est sincère et évolue bien quelque soit le couple. 

Il y a des scènes érotiques mais rien de très explicite.

L'humour est toujours bien dosé et les situations cocasses sont bien mises en scène. Nous passons un bon moment de détente sans prise de tête, c'est vraiment agréable et cela fait du bien. 

Le découpage des planches est efficace, les graphismes sont toujours aussi doux, les visages des personnages sont expressifs. 

L'édition est de qualité et les quatre premières pages sont en couleur. 

Note : 4/5

L'oiseau de Shangri-la - T 1

L'oiseau de Sangri-la T1

Résumé
Apollon, hétérosexuel et en plein processus de divorce, est engagé dans un établissement de prostitution masculine du nom de Shangri-La. Son travail est de faire naître le désir chez les prostitués avant que ceux-ci n'aillent satisfaire le client. Afin d'être formé à son rôle, il est confié à Fee, l'un des prostitués ; mais si Apollon est habitué aux femmes, caresser des hommes pour la première fois s'avère compliqué. D'autant que Fee n'a de cesse de tenter de le séduire...
Apollon parviendra-t-il à s'habituer à son nouveau job ?

Avis

Une très bonne lecture avec le T1 de L’oiseau de Shangri-la de Ranmaru Zariya (Coyote, VOID, Liquor & Cigarette, A Sleeping Man and a Loving Man). C’est d’ailleurs devenu mon titre préféré de l’autrice et j’attends déjà avec impatience le tome 2. 

Pourtant en lisant le résumé, j’étais sceptique vu que l’histoire se déroule dans une maison close mais finalement j’ai adoré ! Les graphismes sont encore plus beaux par rapport aux autres œuvres de la mangaka. Je suis complètement sous le charme.

Mon avis complet est en ligne sur le site, je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4.5/5

Les âmes perdues

Les âmes perdues

Résumé
Shûichirô a toujours eu le don de percevoir le surnaturel : les esprits et les auras malveillantes sont partout, si bien qu'il s'est toujours senti à l'écart de ses semblables. Jusqu'à ce qu'il rencontre Ten, un mystérieux ermite masqué qui comprend son désarroi et l'invite à séjourner chez lui. Pour Shûichirô, c'est l'occasion de repartir de zéro : personne ne le connaît au village, et Ten sait comment chasser les démons autour de lui.
Mais comme le fait remarquer le sage vieil homme auprès de qui Shûichirô a trouvé du travail : « les morts sont toujours moins effrayants que les vivants »...

Avis

Une belle lecture avec ce one-shot de Ringo Yuki (Tamayura, Good Bye Lilac) qui, comme dans les autres titres de la mangaka, est très poétique. C’est une belle romance qui a traversé le temps.

De nombreuses révélations ponctuent notre lecture, et nous surprennent. Le récit est maîtrisé, nous avons des moments de tensions mais aussi des moments de tendresse. La mangaka mène avec perfection cette histoire mêlant tradition et surnaturel. L'une des scènes vers la fin est très touchante.

Mon avis complet est en ligne sur le site, je vous invite à le lire.

Lire l'article

Note : 4/5

A mon tour de pleurer B - T 2

A mon tour de pleurer B - T 2

Résumé
Sasabe, choisi par le patron de son entreprise pour reprendre l'ancien rôle d'oméga de Karasuma, commence à s'effondrer mentalement comme physiquement. Il est désespéré par ses médicaments qui ne font pas effet et détruit par sa trahison envers Utô. Alors qu'il est partagé entre les sentiments qu'il éprouve pour ce dernier et la souffrance qu'il ressent en tant qu'oméga, il retrouve par hasard Shiratori, un alpha envers qui il a une dette...
Pendant ce temps, Utô est lui-même balancé entre ses regrets de n'avoir pas pu protéger Karasuma et sa certitude que les bêtas sont incapables de sauver les omégas. Bloqué par ses sentiments, il finit par réaliser que la gentillesse qu'il montre envers Sasabe est plus cruelle qu'il ne le pense...

Avis

Prochainement

(Ajout issu de l'abonnement Hana Collection de Novembre 2019)


Rédigé par Sylvie / Mis en ligne le 5 février 2020. Dernière mise à jour le 9 février 2020.