Hana Collection - Mars 2020

Un grand merci à Boy’s Love IDP pour ces lectures.

Le chien innocent et le chat hypocrite

Le chien innocent et le chat hypocrite

Résumé
À bientôt 40 ans, Naohito Yagi a peur d'être rejeté par les gens, alors il joue constamment le rôle de l'homme idéal. Malheureusement, ses relations amoureuses finissent toujours par échouer en dépit des précautions qu'il prend. Lors d'une soirée où il est invité par un ami, il rencontre un jeune homme, Tôru Akasaka, qui à l'inverse de lui, dit tout ce qu'il pense sans le moindre filtre.
Yagi trouve Akasaka un peu lourdingue, mais ce dernier est l'employé d'un de ses clients ; par conséquent, lorsque l'appartement d'Akasaka est ravagé par un incendie et que celui-ci le supplie d'accepter de l'héberger temporairement, il n'est pas vraiment en mesure de refuser.
Sauf que les jours passent, et Akasaka n'a pas l'air de vouloir partir...

Avis

Une lecture très agréable avec Le chien innocent et le chat hypocrite, qui est le préquel de My Pretty Policeman. Si nous retrouvons Seiji en tant que personnage secondaire, l’histoire relate la romance de son ami Naohito Yagi et de son petit ami Tôru Akasaka que nous avions déjà rencontrés dans l’autre histoire.

Naohito a 40 ans, c’est un homme parfait… en tout cas c’est l’image qu’il donne. Il a du succès mais il reste inaccessible. A la suite de plusieurs échecs amoureux, il n’y croit plus, surtout à son âge, il s’est habitué à vivre seul. Lors d’un gôkon (rencontre organisée) il rencontre Tôru, un homme plus jeune très jovial. Naohito découvre qu’il travaille pour l’un de ses clients, il ne peut donc pas se montrer désagréable avec le jeune homme. Lorsque l’appartement de ce dernier est détruit par un incendie, Tôru demande à Naohito de l’héberger temporairement puisqu’il considère déjà Naohito comme son ami, ce qui n’est pas du tout le cas de celui-ci. Mais évidemment Tôru n’est pas du tout pressé de chercher un nouvel appart et s’incruste plus longtemps que prévu. Comment va se dérouler cette cohabitation ? Va-t-elle bouleverser leur vie ?

Les personnages sont attachants. Ils prennent le temps d’apprendre à se connaitre et leur romance avance tranquillement à son rythme. Chacun prend de plus en plus d’importance dans le cœur de l’autre sans pouvoir réellement se l’avouer. C’est avec plaisir que nous retrouvons Seiji, le personnage principal de My Pretty Policeman, il apporte beaucoup d’humour et il joue un rôle essentiel auprès de son ami Naohito. Vu qu’ils se connaissent depuis longtemps et qu’ils sont dans la même situation, ils se font confiance et n’hésitent pas à se parler franchement.

La thématique avec la différence d’âge est bien traitée d’autant plus qu’il est aussi question du vécu en matière amoureux concernant Naohito. Devra-t-il toujours porter ce masque avec ce sourire de façade pour se faire apprécier des autres ? Y a-t-il quelqu’un qui l’aimerait tel qu’il est tout simplement ? Après avoir connu l’échec, sommes-nous capable de croire encore en l’amour alors que nous nous sommes habitués à cette vie solitaire ?

Les graphismes sont beaux, les visages sont expressifs et montrent bien les émotions. Il y a quelques scènes érotiques mais il y a surtout beaucoup d’amour sincère et des situations très drôles.

L'édition est de qualité, j'ai apprécié les petites explications sous certaines vignettes.

C’est une comédie romantique feel-good que je vous invite à découvrir et vous pourrez ensuite lire My Pretty Policeman si ce n'est pas déjà fait.

Note : 4/5

Let's pray with the priest - T 6

Let's pray with the priest T 6

Résumé
Yûji, jeune moine bouddhiste et idole de son quartier, sort en réalité avec Saburô, le fils des marchands de tofu. Les deux jeunes hommes filent le parfait amour, et sont enfin passés à l'acte pour la première fois, après de nombreuses péripéties. Ils aimeraient remettre ça mais, malheureusement, ils vivent encore chez leurs parents et craignent de ne pas pouvoir être tranquilles.
Du côté de Yoshito, les choses semblent enfin évoluer avec Kenji ! C'est du moins ce qu'il croit, mais tout le monde ne semble pas du même avis...

Avis

Quel plaisir de lire la suite de Let's pray with the priest dont les tomes 6 et 7 sont sortis simultanément. C'est un yaoi toujours aussi rafraîchissant et drôle.

L'histoire est bien rythmée et nous alternons entre les romances entre Yûji et Saburô d'un côté et de Kenji et Yoshito de l'autre. Nous suivons toujours la vie quotidienne des personnages dans leur travail mais aussi en dehors.

La première moitié du tome est surtout centrée sur Kenji et Yoshito. Ils ne sont pas en couple, Yoshito se désespère d'avoir un peu d'attention de la part de Kenji. Si Yoshito ne cesse de se déclarer, Kenji reste toujours aussi froid et impassible. Mais qu'éprouve-t-il réellement ? Cela restera-t-il toujours un amour à sens unique ? Pourtant il y a certains signes qui montrent la jalousie du jeune prêtre. Parviendra-t-il un jour à admettre ses sentiments ? 

La deuxième partie se focalise plus Yûji et Saburô. Ils ont passé une étape et ils aimeraient bien recommencer, ce n'est pas l'envie qui manque au contraire. Mais comment faire lorsqu'ils vivent encore chez les parents ? Ils ne peuvent jamais avoir d'intimité et ils sont par conséquent toujours dérangés. Peut-être que la solution viendra d'une opportunité offerte par Yoshito... 

Les personnages et leurs relations évoluent bien. C'est très amusant de les voir agir comme ils le font. Ils se soutiennent tous les quatre à leur façon. Même si Kenji a un caractère de cochon, il est quand même présent pour son frère malgré les disputes et les petites piques bien tranchantes. Ils se parlent franchement. Yûji est le plus adorable des quatre, il rougit beaucoup. Saburô a du mal à résister face à ce visage angélique. Kenji devrait apprendre à sourire mais en même temps cela correspond à sa personnalité. Il n'est pas si insensible face à Yoshito, mais il ne veut surtout pas l'avouer mais ils se rapprochent de plus en plus. Yoshito est attendrissant, il aime tellement Kenji qu'il est prêt à tout pour se rapprocher de lui...

Nous reconnaissons bien le style graphique de la mangaka, c'est doux et les visages sont expressifs. 

L'un des points forts de la série est l'humour comme dans les autres titres de Kotetsuko Yamamoto. Vous passerez assurément un excellent moment de lecture !

Lire mes avis sur les T 1 à 5


Note : 4/5

Let's pray with the priest - T 7

Let's pray with the priest T 7

Résumé
Yûji, jeune moine bouddhiste et idole de son quartier, sort en réalité avec Saburô, le fils des marchands de Tôfu. Les deux jeunes hommes filent le parfait amour, et se sont rapprochés depuis leur petite soirée dans un love hotel. Mais alors que tout semblait aller pour le mieux, une énorme dispute éclate entre eux! Yûji et Saburô vont-ils devoir faire face à leur plus terrible crise depuis qu'ils sont en couple...?
De son côté, Yoshito invite Kenji à un rancard et, contre toute attente, celui-ci accepte ! Que peut bien leur réserver cette journée au zoo...?

Avis

Après la lecture du T6, j'ai immédiatement poursuivi avec le T7 ! Impossible de s'arrêter avec une lecture aussi addictive !

Un objet aura un  rôle important à jouer, le smartphone ! Et oui, Yoshito a l'habitude depuis longtemps de prendre Kenji en photo à son insu évidemment. S'il le demandait, Yoshito sait que Kenji refuserait catégoriquement. Et pourtant, comment expliquer la présence d'une photo de tous les deux sur son téléphone ? En voulant demander des explications, Yoshito propose un rancard à Kenji mais évidemment il faut qu'il y a une tierce personne qui s'invite... Leur relation va-t-elle avancer ? Pendant ce temps, Yûji veut aussi avoir un smartphone pour prendre des photos avec son bien-aimé même s'il ne saura pas forcément l'utiliser mais il veut son smartphone ! 

Dans la deuxième moitié du tome, nous assistons à la première vraie dispute entre Yûji et Saburô ! Yûji se méprend sur un certain sujet et du coup il réagit excessivement. Nos deux amoureux vont donc s'éviter pendant un temps, chacun souhaite faire le premier pas vers la réconciliation mais ils n'en trouvent pas l'occasion. Heureusement Yûji peut compter sur le soutien de Yoshito pour le conseiller et même sur celui de son frère... Kenji est toujours aussi tranchant mais c'est comme cela qu'on l'aime. Parviendront-ils à faire la paix ?

Les deux romances ont parfaitement bien avancé. L'attente sera longue avant de pouvoir lire la suite. 

Graphiquement c'est très doux, les visages sont expressifs. L'histoire est bien rythmée et surtout très drôle.

L'édition est de qualité avec une jolie illustration en couleur en première page comme pour le tome 6.

C'est un yaoi que je ne peux que vous conseiller comme tous les titres de la mangaka Kotetsuko Yamamoto (Mad Cinderella, Et demain, ça sera quoi !, Le futur avec toi, Like the beast...),

Note : 4/5

The Teijo Academy - T 1

The Teijo Academie T 1

Résumé
Harutaka, lycéen oméga, se sépare soudainement de son petit-ami Nachi. Celui-ci vient d'une famille d'hommes politiques depuis plusieurs générations, et on attend de lui qu'il reprenne le flambeau ; afin de se concentrer sur son objectif, il quitte Harutaka et entre à l'académie Teijo, où a étudié sa famille. Harutaka, toujours profondément amoureux de Nachi, décide de son côté de s'inscrire également afin de le soutenir. Mais dès les premiers jours, il réalise qu'il ne s'attendait pas à tomber dans un environnement aussi élitiste, où tout le monde obéit au doigt et à l'oeil à un groupe de quatre lycéens, riches, beaux et venant de familles célèbres, qui font la pluie et le beau temps à l'école.

Avis

Une bonne surprise avec le T 1 de The Teijo Academy de Fushi Natsushita que je découvre avec ce titre. Il s’agit d’un omegaverse.

L'article est en ligne sur le site, je vous invite à le lire. 

Lire l'article

Note : 4/5

My little inferno - T 1 et 2

Résumé
Hitoshi est élève à la fac dans la ville de son enfance, après avoir raté les examens d'entrée des universités à Tokyo.
Un jour, il fait la rencontre d'un homme étrange et menaçant, qui s'incruste chez lui pour ne pas être retrouvé par ses poursuivants, qui lui vole toutes ses économies, et qui par-dessus le marché l'agresse sexuellement !
À la merci de cet homme qui se fait appeler Ma-kun, Hitoshi se retrouve totalement démuni. Sans compter qu'il ne tarde pas à être pris en chasse par une connaissance de Ma-kun, qui cherche à retrouver son ancien complice !
Hitoshi parviendra-t-il à se sortir de ce mauvais pas ?

Avis

Une lecture intéressante avec l’intégrale de My Little Inferno, de Nemui Asada. J’avais été agréablement surprise par son autre yaoi, Loved Circus, c’est pour cela que ce titre en 2 tomes m’a attirée.

Malgré une scène de viol dès le premier chapitre (qui ne m’a pas du tout plu, je ne vois pas du tout l’intérêt d’une telle scène pour l’histoire…), le titre évolue finalement bien en même temps que la relation entre les deux personnages qui a pourtant très mal commencé. 

L'article sur ces deux tomes est en ligne sur le site, je vous invite à le lire. 

Lire l'article

Note : 4/5

Tadaima Okaeri - T 4

Tadaima Okaeri

Résumé
La vie de la famille Fujiyoshi est toujours aussi animée. D'événements en fêtes, Hikari grandit paisiblement et personne ne résiste à son charme, adultes comme enfants. Matsuo et ses frères, leurs voisins Yûki, Michi et Mochizuki, Hikari ne compte pas s'arrêter là dans sa conquête et a jeté son dévolu sur Ran... le chien d'une voisine !
Ces déboires d'enfant n'empêchent toutefois pas les grands d'avoir leurs problèmes, Yûki et Matsuo les premiers, qui commencent enfin à réaliser la nature de leur lien. Mais comment faire évoluer cette relation, quand on est aussi maladroit ? Bienvenue chez les Fujiyoshi, où les castes rigides de l'omegaverse n'empêchent personne de s'aimer !

Avis

Prochainement.

Lire mon avis sur la série

Note : -

Rédigé par Sylvie / Mis en ligne le 18 mars 2020. Mise à jour le 30 mars 2020.