It's My Life - T 6

It's My Life - T 6

Johnny, l'autre ami d'enfance d'Astra arrive enfin. L’ancien capitaine des paladins, Astra est excité à l’idée d’inviter ses amis à dormir chez lui pour la première fois. Alors qu’avec Kyuss et Élise, ils échangent sur la situation actuelle, une lettre tombe subitement sur le plancher. Il s’agit d’une invitation mystérieuse de Johnny Riot pour ses deux amis d’enfance, Astra et Kyuss...

Avis

Encore une lecture très sympathique et légère avec le T6 de It’s My Life

La première moitié du tome est essentiellement consacrée à la "soirée pyjama" organisée par Astra qui nous permet de faire connaissance avec son deuxième ami d'enfance, Johnny. Nous voyons d'ailleurs sur la jaquette Astra, Kyuss et Johnny à nouveau réunis. Pour la première fois de sa vie, Astra a invité ses amis à dormir chez lui, nous y retrouvons Kyuss et Elise, la grande soeur de Noah. Leur petite réunion leur permet de faire un peu le point sur le mystère qui entoure l'enfant. Mais la soirée prend un tournant complètement inattendu lorsqu'une lettre tombe sur le plancher, son expéditeur n'est qu'autre qu'un certain Johnny Riot, l'ami d'enfance d'Astra et de Kyuss, qui fait soudainement son apparition pour les emmener quelque part. Vous allez être surpris (comme les personnages d'ailleurs) mais cela m'a bien fait rire. C'est original ! Ces chapitres nous permettent également de découvrir quelques petites scènes d'enfance, je suis toujours autant intriguée par Astra, pas moyen de voir son visage même enfant, la mangaka doit bien s'amuser à chaque fois pour nous cacher le regard d'Astra. Pour l'instant, nous avons vu ses cheveux et sa bouche (pour manger... mais sans enlever son casque !).   

Les autres chapites ont un côté tranche-de-vie / aventure avec la recherche d'un remède pour soulager le dos d'Astra. On en apprend davantage sur le passé de Riff partie à la recherche d'un trésor, son histoire est touchante. Nous assistons aussi à un petit tournoi chez Astra opposant Kyuss, Noah, Riff, Elise, Johnny et les deux frères draconiens. Certains ont besoin d'Astra, d'autres se retrouvent impliqués par hasard. Or Astra n'a pas de temps à leur consacrer, il doit déherber son jardin ! D'où l'idée du tournoi, le/la gagnante gagnera Astra (mis sur le fait accompli évidemment). Cette petite compétition est très drôle car c'est vraiment farfelu. 

Le dernier chapitre est plus sombre, le mystère s'épaissit autour de Noah avec l'apparition d'un autre personnage. Si ce tome est globalement léger et drôle, cela annonce le calme avant la tempête...  

Les relations entre les personnages ont bien évoluées, nous voyons qu'ils se considèrent tous comme une famille. Même les personnages secondaires ont leur place comme les frères draconiens qui font une brève apparition. 

L'humour est bien dosé non seulement dans les dialogues mais aussi dans les petits détails graphiques. Les réactions des personnages sont drôles, notamment Astra qui reste toujours obnibulé par sa "maison".

Graphiquement c'est toujours aussi beau. Les visages des personnages sont expressifs, les décors sont soignés. Le découpage des planches est efficace.

Il y a des références musicales dans les titres des chapitres avec Iron Maiden, Riot, Anathema...

L'édition est de qualité et nous avons une jolie illustration en couleur au début du tome, la jaquette est magnifique !

N’hésitez pas à découvrir cette série originale qui est terminée en 11 tomes au Japon !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 8 août 2020.

Editeur

ototo
Merci à Ototo Manga pour ce tome reçu en service presse.