Jormungand - T 2

Jormungand 2

Jonah, un enfant-soldat haïssant les armes, continue son périple insolite avec Koko, une marchande d'armes, et les membres de son équipe. Ils profitent d'un repos entre deux missions à Dubaï lorsqu'ils sont attaqués par les membres de Orchestra, de dangereux tueurs à gage dont fait partie la jeune Chinatsu, aux capacités de combat hors norme. Ces tueurs n'ont qu'une idée en tête : assassiner Koko.
Comment Koko et son équipe vont-ils faire face à plus fort qu'eux ?

Avis

Si le tome 1 posait les bases, le tome 2 permet d’approfondir les personnages et la lecture est beaucoup plus limpide tout en étant riche en action.

Cinq chapitres sur les six qui composent le tome sont consacrés à l’affaire « Musica Ex Machina ». Nous découvrons ainsi Orchestra, un duo de tueurs à gages. Son chef aime tirer comme s’il jouait de la musique, ce qui explique d’ailleurs le nom de code du groupe. Ils étaient beaucoup plus nombreux auparavant mais désormais ils ne sont plus que deux. La deuxième acolyte est une jeune fille, Chinatsu, qui a été recrutée récemment. Bien qu’elle soit mineure, elle est une tireuse redoutable et efficace. Elle a une autre particularité que je vous laisse découvrir par vous-même… Leur nouvelle cible est Koko, la marchande d’armes. Celle-ci se repose à Dubaï avec ses huit autres compagnons et évidemment sa vie va être en danger. Parviendra-t-elle à s’en sortir ? Ses compagnons pourront-ils gérer la situation ?

Les relations entre les personnages ont bien évoluées, nous sommes agréablement surpris de constater que Koko et ses compagnons sont attentifs à Jonah, l’ « ex » enfant-soldat qui vient de les rejoindre. Mais comme tous les enfants, il faut qu’il soit éduqué ! Chacun s’occupe de lui apprendre les bases scolaires en math, en anglais, etc… Or Jonah n’est pas trop intéressé et il est nul en math. Il trouve toujours un moyen de s’échapper. Bien que Jonah déteste les armes, il se montre protecteur avec Koko et il aura l’occasion de la défendre à plusieurs reprises. Le danger les guette à chaque instant mais le passé de Jonah risque de le rattraper...

Les personnages deviennent de plus en plus intéressants, nous sommes curieux de découvrir leur passé. Nous découvrons peu à peu les spécialités des membres de l’équipe, Lutz est un sniper, Lehm est le vétéran expérimenté qui connait bien ses coéquipiers et qui fait office de leader. Valmet combat aux couteaux. Ils sont tous efficaces dans leurs missions.

L’apparition de plusieurs personnages dans la deuxième moitié du tome annonce déjà beaucoup de rebondissements. « Scarecrow » (l’épouvantail), un agent de la CIA immoral, est également à la poursuite de Koko. Nul doute que nous le retrouverons plus tard. Mais c’est l’arrivée d’un membre de la famille de Koko qui va certainement lever la voile sur le passé de Jonah et des autres membres de l’équipe. Cela promet pour le prochain tome !

L’univers s’enrichit de plus en plus, entre les trafics d’armes et la corruption, nous ne nous ennuyons pas un seul instant. L’histoire est dynamique et nous avons de nombreux rebondissements.

Ce qui est intéressant aussi dans Jormungand est que l’histoire se déroule sur plusieurs continents, nous voyageons donc avec les personnages. Ici l’histoire se déroule au Moyen-Orient alors que dans le tome 1, nous étions en Europe de l’Est. L’auteur a également dû bien se documenter par rapport aux armes car nous avons toujours leurs noms (mitrailleuse Negev, xm8, etc…).

Graphiquement, c’est beaucoup plus fluide, le découpage est efficace même si parfois ce n’est pas encore toujours très clair. L’ambiance est toujours aussi sombre. Les visages sont plus expressifs par rapport au premier tome même celui de Jonah, qui reste longtemps impassible, montre finalement de la rage à la toute dernière page…

Côté édition, elle est de qualité. Les jaquettes de chaque tome mettent toujours à l’honneur Koko et un de ses compagnons.

Cette série est très riche en action et cela devient de plus en plus prometteur pour la suite.

Note : 3.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 16 février 2020.

Editeur

meian
Merci aux Editions Meian pour ce tome reçu en service presse.