Just Not Married - T 2

Just Not Married - T 2

Ritsuko et Non-Chan doivent faire face aux problèmes que rencontrent les couples qui se fréquentent depuis de longues années, comme la question du désir sexuel, celle de la préparation des repas ou encore la question des enfants. L’auteure continue à nous décrire le quotidien de nos deux héros en proposent leurs points de vue croisés.

Avis

Une lecture sympathique avec ce deuxième tome de Just Not Married qui m’a un peu plus convaincue que le premier tome.

Nous suivons toujours le quotidien de Ritsuko et de Non-Chan, qui sont ensemble depuis 10 ans. Contrairement au T 1 qui manquait de romance, cette fois nous avons bien un sujet traitant des interrogations d’un couple. L’accent est mis sur le désir sexuel, la cuisine et les enfants et nous avons toujours les points de vue masculin et féminin. Même si la base de chaque histoire est la même, les deux perceptions se complètent bien.

La première histoire est scindée en deux parties et couvre la moitié du tome. La thématique concerne la libido. Comment continuer à susciter du désir envers notre partenaire malgré les années ? Faut-il prêter attention à la fréquence des rapports ? S’ils ne sont pas nombreux, cela signifie-t-il que l’autre ne nous aime plus ou qu’il s’est lassé ? Ritsuko doute d’elle-même vu que Non-Chan n’a plus l’air de la désirer. Une routine s’est mise en place entre eux. En discutant avec une amie, Ritsuko a de plus en plus le sentiment d’être délaissée par son compagnon et ne se sent plus femme puisque Non-Chan la repousse et trouve toujours des excuses pour ne pas le faire. Cela va conduire à une petite dispute entre eux. Mais que ressent Non-Chan ? En fonction que vous soyez un homme ou une femme, vous n’aurez peut-être pas le même ressenti en lisant ces chapitres mais vous comprendrez sûrement les émotions que ressentent les personnages. C’est facile de s’identifier à eux. Cette histoire montre qu’il faut entretenir l’amour, que la routine peut s’installer mais ce n’est pas pour autant qu’on n’aime plus l’autre au contraire, aucun ne peut imaginer sa vie sans l’autre même s’il y a des disputes, des hauts et des bas...

La deuxième histoire est plus légère par rapport à la première et met l’accent sur la cuisine. Ritsuko étant fatiguée à cause du travail, Non-Chan se propose de préparer les repas mais le résultat n’est apparemment pas fameux. Risuko a également du mal à laisser sa place en cuisine. C’est adorable comme chapitre, il vous fera bien sourire. Le côté « partage des tâches ménagères » est vraiment bien (l’un cuisine, l’autre fait la vaisselle).

Enfin, la troisième histoire traite du sujet des enfants. Même s’ils vivent ensemble, ils ne sont pas mariés et n’ont pas d’enfants. C’est leur choix. Mais un jour, Non-Chan débarque avec son neveu et sa nièce qu’il doit garder pour une nuit. Ritsuko est mise sur le fait accompli mais ne peut pas refuser. Nous voyons alors leur différence. Non-Chan adore les enfants mais il les laisse tout faire. Ritsuko n’est pas à l’aise avec eux mais elle fait de son mieux et sait se montrer autoritaire quand il le faut. Elle n’hésite pas à se mettre à la même hauteur que l’enfant pour expliquer ce qui est bien ou mal. Non-Chan se dit qu’elle ferait une bonne mère…

L’histoire est sympathique à lire, par contre, avec la troisième histoire, j’ai peur de deviner la fin de la série. J’espère quand même qu’ils résisteront à la pression de la « conformité » (mariage, enfants…).

Le style graphique correspond bien à l’ambiance tranche-de-vie. Les visages sont expressifs. Le découpage des planches est efficace et c’est bien rythmé.

L’humour est bien dosé mais nous avons aussi des scènes plus sérieuses et touchantes. 

L’édition est de qualité, il y a une page en couleur au début du tome.

Le T 3 sortira en septembre 2020, je me demande si l’histoire va prendre une autre orientation…

Note : 3.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 6 août 2020.

Editeur

Kana

Merci aux Editions Kana pour cette lecture en service presse.