Kingdom - T 18

Kingdom - T 18

Ei Sei se rend au harem et demande à la reine-mère, sa propre génitrice, qu’elle lui apporte le soutien qui lui manque. Cette dernière, cependant, choisit de rencontrer en secret et de nuit, le Chancelier Ryo Fui, qui n’est rien d’autre que l’ennemi juré de son fils...
L’ambiance devient de plus en plus explosive et étouffante dans le palais royal !!

Avis

Une très bonne lecture avec ce T 18 qui met bien en avant Ei Sei et sa mère au début avant de nous plonger sur le champ de bataille pour l’invasion de l’Etat de Wei dans la deuxième moitié du tome.

En effet, afin de ne pas se laisser dépasser par le Chancelier Ryo Fui, Ei Sei décide d’aller parlementer avec la troisième force de Qin, c’est-à-dire le Harem qui est dirigé par sa propre mère. Leur relation reste très cordiale malgré leur lien familial et ce qu’ils ont vécus lorsqu’ils étaient otages au Pays de Zhao. La Reine-mère a beaucoup d’ambition et elle n’en a rien à faire de son fils. Nous découvrons néanmoins son passé et nous ne pouvons qu’être touché par ce qu’elle a vécu notamment avec sa grosse désillusion sentimentale. Cela explique bien son comportement. Nous découvrons des complots qui durent depuis plusieurs années de la part du Chancelier. C’est passionnant à lire et nous comprenons que Ei Sei va devoir être plus rusé que ses ennemis mais heureusement il a de nombreux alliés.

Après plusieurs chapitres consacrés aux intrigues politiques, nous retournons sur le champ de bataille puisqu’une guerre contre Wei commence. Nous retrouvons Shin et son Unité Hi-Shin. Nous avons également le plaisir de voir ses rivaux en action. En effet, deux autres unités veulent se démarquer et ses chefs ont bien l’intention de devenir de grands généraux comme Shin. Lorsque nous savons de quelles familles ils sont issus, cela se comprend parfaitement. Il s’agit de l’Unité Gaku Ka, commandée par Mouten, le fils du général Moubu et de l’Unité Gyoku Hou, dirigée par Ouhon, qui appartient à la famille du général Ouki. Les trois chefs Shin, Mouten et Ouhon ont des caractères différents mais leur objectif reste néanmoins le même. Chaque unité veut montrer sa valeur lors du siège de la ville de Kourou. L’auteur Yasuhisa Hara met bien en avant cette rivalité et les personnages sont très charismatiques, cela promet pour la suite !

Le scénario est toujours parfaitement ficelé, c’est captivant de lire comment les premières batailles de cette nouvelle campagne sont menées. Nous voyons également l’impact des guerres sur la population civile. Les envahisseurs n’hésitent pas à tuer et à violer les civils. L’une des scènes est vraiment très intense notamment avec la réaction de Shin qui n’hésite pas à s’opposer face aux horreurs commis par ses alliés même si cela peut lui coûter cher...

Le nouvel arc s’annonce déjà aussi passionnant que les précédents et les nouveaux personnages qui sont introduits à la fin avec le général Renpa et ses quatre rois célestes annoncent encore du lourd pour la suite.

Les planches sont très bien découpées, la mise en scène est une vraie réussite et montre parfaitement les émotions des personnages dont les visages sont expressifs. Les scènes de batailles et de sièges sont époustouflantes.

Kingdom ne s’essouffle absolument pas, c’est toujours un pur régal de lire cette saga épique.

J’ai hâte de pouvoir lire la suite surtout avec une telle fin !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 13 juin 2019.

Editeur

Meian

Merci aux Editions Meian pour cette lecture en service presse.