Kingdom - T 21

Kingdom - T 21

Grâce à une stratégie déployée en coopération avec Mouten et Ouhon, Shin a réussi à acculer Rinko, l’un des Quatre Rois Célestes. Au même moment, le légendaire Renpa, qui a affronté en son temps, les Six Grands Généraux de Qin, apparaît sans crier gare sur le champ de bataille...

Avis

Quel tome encore une fois très intense et riche en rebondissements !

Grâce à Mouten et son Unité, les hommes de Rinko ont désormais moins d’effectifs. Les Unités Hi-Shin et Gyoku Hou se sont à leur tour élancées pour faire face à Rinko, l’un des Quatre Rois Célestes. Les deux commandants vont affronter un adversaire redoutable et vont devoir se surpasser. De son côté, Ousen met en place une stratégie où il compte utiliser Heki et ses hommes comme appâts… Les qualités stratégiques du général Ousen sont surprenantes !

Les affrontements entre Shin et Rinko sont parfaitement mis en scène. Nous retenons notre souffle à chaque instant. Nous voyons le résultat de l’union entre les trois commandants Shin, Mouten et Ouhon qui a été mise en place dans le tome précédent. Pourtant ce n’est pas eux qui sont les personnages centraux de ce tome. En effet, plus de la moitié du tome est consacrée à la stratégie menée par les généraux Ousen, Mougou et Renpa. Leurs actions ne cessent de nous surprendre et sont passionnantes à suivre. Nous voyons clairement la rivalité qui existe depuis des décennies entre Mougou et Renpa. Il est temps de mettre un terme à ceci… leur affrontement est également très intense et leur stratégie a été très bien préparée.

Les scènes de batailles sont parfaitement mises en scène. Nous retenons notre souffle à plusieurs reprises. Il faut dire aussi que depuis le T 16, je redoute toujours la disparition éventuelle des personnages principaux... du coup à chaque confrontation, j’appréhende de voir dans quel état nos héros vont finir. En tout cas, nous pouvons dire que les personnages de Kingdom, quelque soit leur camp, sont vraiment charismatiques.

J’apprécie beaucoup les échanges et la confiance entre Kyoukai et Shin. Il y a quelques scènes un peu plus calmes pendant leur repos.

Les planches sont très bien découpées, la mise en scène est réussie et montre parfaitement les émotions des personnages dont les visages sont expressifs. L’histoire est très bien rythmée, on ne s’ennuie pas un seul instant.

Yasuhisa Hara continue de nous captiver avec cette saga épique qui ne s’essouffle absolument pas au contraire !

Avec la fin du tome, nous sentons que la guerre contre Wei devrait connaître prochainement son dénouement.

Par contre, en voyant la couverture du T 22, j’appréhende un peu la lecture...

Note : 4.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 6 juillet 2019.

Editeur

meian

Merci aux Editions Meian pour cette lecture en service presse.