Kingdom - T 24

Kingdom 24

Le premier ministre de Zhao, Riboku, nomme Houken en tant que général en chef et lance l'invasion de l'État de Yan. Une nouvelle fois, de sombres nuages s'amoncellent dans tout le ciel de la Chine et l'air se fait plus oppressant. De son côté, Ryo Fui devient Grand Chancelier de l'État de Qin et affermit fortement son influence sur le royaume...

Avis

Encore une lecture passionnante à suivre, elle est essentiellement orientée vers la politique intérieure de l'Etat de Qin et montre l'importance de la géopolitique. 

Riboku, le premier ministre de Zhao, met en place ses pions sur son échiquier, il rencontre en secret plusieurs personnes de haute importance afin de mettre en place son plan. Que va-t-il advenir de l'alliance entre l'Etat de Qin et le Pays de Zhao ? Que prépare Riboku ? Ses actions auront d'importantes répercussions sur l'ensemble des Etats. De son côté, El Sei doit gérer des problèmes internes. Ryo Fui utilise toute son influence pour devenir "Grand Chancelier". Afin de contrebalancer ce pouvoir grandissant, le Roi El Sei doit se trouver de nouveaux soutiens politiques. Il décide alors de se rapprocher de la seule personne qui pourrait l'aider même si cela ne lui plaît pas. Mais le danger ne viendra pas de l'intérieur mais plutôt de l'extérieur, une terrible menace pèse déjà sur l'Etat de Qin...

La première moitié du tome est consacrée à l'invasion de l'Etat de Yan. Riboku désigne Houken, l'un des Trois Grands Cieux de Zhao, comme Général en chef de son armée. Celui-ci affronte le grand général de l'Etat de Yan, Gekishin. Une terrible bataille s'engage entre les deux armées (Zhao / Yan) mais ce n'est encore qu'un avant-goût du véritable objectif de Riboku. Dans la deuxième moitié du tome, nous découvrons les manigences de Ryo Fui et comment El Sei tente de les déjouer. Puis nous retrouvons l'Unité Hi-Shin qui reçoit l'ordre de se déplacer vers l'est du pays. Mais Shin et son armée de 1000 hommes auront une sacrée surprise sur leur chemin. La rivalité entre Riboku et Shin monte encore d'un cran !   

Les personnages sont charismatiques. Shin est toujours aussi effronté mais il ne se laisse pas démonter face à des ennemis. Au contraire, il suit son instinct qui lui dit de se battre. De nouveaux personnages apparaissent avec deux jeunes commandants de l'armée de Chu, Kou Yoku et Hakurei. Ils ont du caractère et semblent très puissants, nul doute qu'ils auront des rôles à jouer dans les prochains tomes. Décidément la jeune génération d'officiers dans Kingdom a de l'ambition quel que soit le pays auquel ils appartiennent.

Les planches sont très bien découpées, la mise en scène est réussie et montre parfaitement les émotions des personnages dont les visages sont expressifs. Les scènes de batailles sont toujours intenses. Il y a beaucoup de soins apportés aux détails. Depuis le premier tome, les graphismes sont devenus beaucoup plus précis et plus beaux. 

L’histoire est très bien rythmée, on ne s’ennuie pas un seul instant.

Yasuhisa Hara continue de nous captiver avec cette saga épique qui ne s’essouffle absolument pas ! C’est passionnant à suivre. 

Même si ce tome peut paraitre un peu plus calme, la fin nous annonce un grand bouleversement dans l'Etat de Qin... 

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 31 août 2019.

Editeur

Meian

Merci aux Editions Meian pour cette lecture en service presse.