Kingdom - T 38

Kingdom 38

Tandis que la faction du roi Ei Sei s'oppose à celle du grand chancelier pour obtenir la suprématie à l'intérieur du pays, une troisième faction, celle de la reine-mère, fait sécession et crée soudainement l'État de Ai. Une nouvelle année s'ouvre, durant laquelle doit se tenir la cérémonie tant attendue du couronnement d'Ei Sei : celle-ci se déroulera-t-elle sans problème... ?

Avis

Encore un tome intense avec de nombreux coups de théâtre !

La reine-mère est entrée en action en déclarant la naissance de l'Etat d'Ai dans la région de Taigen. Ceci aura-t-il des répercussions sur la cérémonie de couronnement d'Ei Sei qui approche à grand pas ? Le Chancelier Ryo Fui continue ses manigances dans l'ombre pour prendre la place du roi. Mais Ei Sei n'a pas l'intention de se laisser faire. Dans l'immédiat, il faut récompenser ceux qui ont vaillamment combattu lors de la conquête de Choyou. Comment va se dérouler le couronnement du roi s'il a lieu ? En effet, une armée d'insurgés fait route vers Kanyou... Qui se cache derrière ceci ?

L'histoire est toujours passionnante, ce tome met surtout l'accent sur l'aspect politique même si nous avons néanmoins quelques scènes de combats. Shin et Ei Sei s'étaient fait une promesse 5 ans auparavant, lorsque Ei Sei deviendra officiellement Roi, il faudra que Shin se soit hissé jusqu'au poste de général. Il reste un an à Shin pour le faire. Parviendra-t-il à tenir son engagement envers son ami ? La lutte pour le pouvoir entre Ei Sei et Ryo Fui est clairement engagée. Mais c'est surtout la reine-mère qui est mise en valeur ici, nous découvrons ainsi quelques scènes de son passé ainsi que sa rencontre avec Rou Ai. Nous découvrons également son objectif avec la fondation d'un nouvel Etat. D'un côté, nous avons envie de la détester mais de l'autre, nous comprenons aussi que c'est une femme profondément blessée. Que va-t-il advenir de l'Etat de Qin ? Qui prendra réellement le pouvoir ?   

Les personnages sont toujours aussi charismatiques. Ei Sei est majestueux, il a beaucoup de prestance et s'affirme devant tout le monde. Il est déterminé à atteindre son objectif. De nouveaux personnages apparaissent avec Koreki, un ministre d'Ai, et le général Hanoki, général d'Ai. Quel que soit l'Etat, il y en a toujours pour comploter ! Mais cela fait bien monter la tension et Hanoki est un homme cruel... 

Les planches sont très bien découpées, la mise en scène est réussie et les visages sont expressifs. Le jeu des regards sur les planches exprime parfaitement les pensées et émotions des personnages. Il y a beaucoup de soins apportés aux détails non seulement dans les batailles mais aussi dans les paysages, décors, uniformes, armures, le sceau royal... C'est tout simplement sublime ! 

Nous avons également plusieurs références historiques qui se sont réellement passées, c'est vraiment intéressant à découvrir.

L’édition est toujours de qualité, la couverture correspond bien au contenu du tome avec le couronnement du Roi Ei Sei.

Kingdom ne s'essouffle pas, le mangaka Yasuhisa Hara continue de nous captiver en renouvelant sans cesse son scénario.

Lorsque nous voyons la dernière page, nous ne pouvons qu'être impatient de lire la suite ! 

C'est une lecture 100% addictive à ne pas manquer. Lisez Kingdom, vous ne le regretterez vraiment pas !

Note : 4.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 15 mars 2020.

Editeur

meian

Merci aux Editions Meian pour cette lecture en service presse.