La petite faiseuse de livres - T 3

La petite faiseuse de livres T 3
Entre son travail au poste de garde et la préparation du baptême de Tuuli, Maïn a du mal à concrétiser son idée de livre. En hiver, elle avait tenté de faire du papyrus avec des fibres végétales, et au primtemps, elle s'était lancé le défi de réaliser des tablettes d'argile. Toutefois, ces deux tentatives se sont soldées par un échec... Pourtant son enthousiasme n'a pas cédé d'un pouce. Elle pense déjà à la suite !


Avis

Une lecture sympathique avec ce troisième tome de La petite faiseuse de livres – Ascendance of a Bookworm. Il s’agit d’une adaptation manga de la série de light novels de l’autrice Miya Kazuki.

L'histoire évolue et prend une nouvelle direction qui est bien amenée. 

Nous continuons de suivre avec plaisir la petite Maïn qui reste toujours déterminée à créer ses livres. Les connaissances acquises lors de sa vie antérieure lui permettent de savoir comment confectionner des matériaux, d'ailleurs sur ce point elle est impressionnante ! Même en lisant beaucoup, il me semble difficile de se souvenir comment élaborer du support pour écrire ainsi que le matériel pour le fabriquer (papyrus, tablettes d'argiles...). Cette fois, les autrices détaillent bien toutes les étapes de la technique pour créer du papier japonais. C'est intéressant à lire et c'est très précis ! Lutz l'aide beaucoup à rassembler les matériaux et les deux enfants vont recevoir une aide extérieure inattendue. Que vont-ils négocier en échange de cette aide ? Parviendront-ils réellement à fabriquer du papier ?

Le lien entre Maïn et Lutz se resserre, ils sont adorables. Ce ne sont que des enfants de moins de 7 ans et pourtant ils ont tous les deux un rêve. Chacun peut aider l'autre à le réaliser. L'entrée en scène d'un nouveau personnage, Benno, change complètement leur avenir. Il reconnait rapidement les capacités de Maïn, mais la détermination de Lutz l'intéresse aussi. Ce qu'il leur propose est très prometteur pour la suite et nul doute que ce personnage deviendra de plus en plus important dans les prochains tomes. Otto est toujours aussi admiratif du talent de Maïn même s'il est intrigué car elle ne se comporte pas comme une fillette de son âge... Il est adorable vis à vis de sa femme. 

Le côté fantastique avec la magie se développe. Le côté commercial qui se met en place avec le rôle des marchands prend également de l'importance. De petits indices nous donnent des pistes sur les raisons de la santé fragile de la petite fille... 

Graphiquement c'est toujours très soigné. Les visages sont expressifs. Les décors et paysages sont beaux. Nous découvrons d'ailleurs une autre partie de la ville qui est beaucoup plus riche que le quartier habité par la famille de Maïn. Le découpage est efficace. Le récit est bien rythmé. La jaquette illustre bien le contenu du tome avec les deux enfants et les objets autour d'eux qui sont très importants...

La fin du tome nous fait trépigner d'impatience pour lire la suite ! 

N'hésitez pas à découvrir cette série, vous passerez un bon moment de détente. 

Il y a aussi un animé sur Crunchyroll mais je ne le regarde pas, je n'ai pas envie d'être spoilée... je le visionnerai sans doute plus tard quand il y aura plus de tomes publiés. La série est terminée en 7 tomes au Japon, mais il y a déjà une suite qui est en cours.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 5 juillet 2020.

Editeur

ototo
Merci à Ototo Manga pour ce tome reçu en service presse.