La Princesse et la Bête - T 8

La Princesse et la Bête T 8

Pour la première fois depuis qu’elle est reine de substitution, Salifie est envoyée en mission seule. Elle est escortée du capitaine de sa garde rapprochée, Lantbert. Mais celui-ci est issu d’un peuple craint et méprisé de tous : les hyènes. Ainsi, lorsque le futur seigneur des terres de Marsya qui les accueille se fait agresser, tous les yeux se tournent vers Lantbert. Seule Salifie prend sa défense et jure de prouver son innocence... 

Avis

Une lecture toujours aussi captivante avec le tome 8 de La Princesse et la Bête que j’ai lu en numérique sur Izneo. Dès la couverture, nous voyons la complicité entre Salifie et son roi "Léo".

Dans une première partie, Lantbert est soupçonné d'avoir agressé un seigneur. Parce qu'il est une hyène, une race méprisée, personne ne croit à son innocence. Seule Salifie a confiance en lui et la jeune humaine mène elle-même l'enquête ! Or le seul indice disponible est une touffe de poil de l'agresseur. Va-t-elle parvenir à sauver l'honneur du capitaine de sa garde ? Cela va-t-il avoir des conséquences au niveau de leur relation ? Cette affaire peut-elle avoir des répercussions diplomatiques ? Après cette mésaventure, il est temps de retourner aux côtés du roi qui l'attend avec impatience. Or à cette idée, Salifie est de plus en plus troublée. Pour ses amies Amito et Tetra, c'est tout simplement l'Amour ! Mais pendant ce temps, dans l'ombre, il semblerait qu'il y ait quelques manigances au chateau....

Dans une deuxième partie, nous retrouvons avec plaisir Iriya, l'ami d'enfance de Salifie, que nous avions rencontré au tome 3. Il aura l'occasion de découvrir que tous les démons ne sont pas méchants. Bien qu'il ressente toujours de la haine pour eux à cause de son passé, une rencontre particulière lui fera penser aux mots de Salifie qui lui avait affirmé que parmi les démons, il y en a qui sont gentils comme chez les humains... Un jour le mur entre les deux espèces sera-t-il aboli ? En tout cas, il faut l'espérer. Nous avons un roi-démon et une jeune humaine qui tentent de faire changer les mentalités. Peu à peu, des alliés se réunissent autour d'eux mais la route semble encore bien longue avant d'avoir la paix entre les deux espèces...

Les personnages évoluent. Salifie se montre déterminée et de plus en plus mature, elle a vraiment toutes les qualités pour être reine mais elle compte encore beaucoup d'opposants... Le passé de Lantbert nous est dévoilé, ce qui le rend encore plus attachant. Il est charismatique, il a tout pour être "le" chevalier de Salifie. Leur lien est rapidement basé sur la confiance. A son tour, il sera touché par la gentillesse de la jeune humaine, c'est la première fois que quelqu'un le protège ainsi. Il a un sacré tempérament et il ne flanche absolument pas face à Léo qui est pourtant très imposant. C'est amusant de voir le lien qui les réunis tous les trois. En tout cas, Salifie a désormais deux protecteurs absolument craquants ! C'est amusant de voir la petite jalousie de Léo envers Lantbert mais il a immédiatement compris que ce chevalier protégera sa reine. 

Graphiquement c’est toujours aussi plaisant et doux. Les visages sont expressifs. Le découpage des planches est efficace et l'histoire est bien rythmée. Nous avons de jolies scènes entre les personnages. 

L’univers est très riche et il y a des rebondissements, n’hésitez pas à vous plonger dans ce shojo mêlant fantastique et romance !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 21 décembre 2019.

Editeur

Pika

En numérique

Izneo

Merci à Izneo pour cette lecture en service presse.