Love, be loved, Leave, be left - T 9

Love be loved 9

Akari et Kazuomi réduisent la distance qui les sépare chacun à leur rythme. Yuna et Rio sont aussi de plus en plus proches. À l’approche de la Saint-Valentin, un sentiment inattendu fait irruption dans le coeur de Yuna …

Avis

Quel plaisir de lire un nouveau tome de Love, be loved, Leave, be left. Vous aurez forcément le sourire en le lisant, c’est un très bon moment de détente et cela fait du bien ! 

La Saint-Valentin approche à grand pas, ce sera peut-être l’occasion pour Akari et Kazuomi de se rapprocher. La situation familiale de chacun est toujours aussi compliquée et cela ne va certainement pas s’arranger. Kazuomi espère recevoir un chocolat d’amour mais ce ne sera peut-être pas si évident... Quant à Yuna et Rio ils s’entendent à merveille mais malheureusement avec cette période de la Saint-Valentin, de nombreuses filles veulent se déclarer à Rio bien qu’elles sachent qu’il a une petite amie. De plus, elles ne cessent de se demander ce qu’il trouve à Yuna. Cela suffit pour que la lycéenne perde confiance en elle et se mette à douter. Peut-être qu’elle a vraiment profité de la situation au début, qu’elle n'est pas à la hauteur pour le rendre heureux ? Avec ce genre de raisonnement, comment va réagir Rio ?

Les personnages sont toujours aussi attachants. Si Yuna et Rio sont en couple, ce n'est toujours pas le cas pour Akari et Kazuomi. Ils sont pourtant attirés l'un par l'autre mais ils se cherchent encore. C’est d’autant plus compliqué que Ryôsuke, l’ex-d’Akari, refait surface et agit clairement en rival de Kazuomi. Akari encourage Kazuomi afin qu'il ne renonce pas à son rêve. Quant à lui, il aimerait être présent pour elle mais comment faire si elle n’ose pas lui parler et qu'elle se confie à quelqu’un d’autre ? Ils ont beaucoup de mal à communiquer et ils ne trouvent jamais le bon moment pour discuter. Comment cela avancera entre eux ? Cette distance qui s’installe malgré eux risque d’être un atout pour Ryôsuke. Va-t-il en profiter ou bien va-t-il obliger Kazuomi à agir ?

L’histoire avance doucement mais les personnages sont bien travaillés, ils ont des soucis de lycéens (les amours, les examens, l’avenir…) mais aussi des soucis familiaux qu’ils subissent malgré eux.  

Les graphismes sont sublimes, il y a beaucoup de douceur dans les traits. Les expressions sur leurs visages ne peuvent que vous faire craquer. C’est d’autant plus manquant au niveau des regards (l’un de ceux de Ryôsuke à la fin du tome est à tomber !). Il y a de jolis moments de tendresse et de complicité entre les personnages. Le style graphique de Io Sakisaka est un pur régal !

Si ce n’est pas déjà fait, n’hésitez vraiment pas à vous lancer dans ce shojo pétillant et rafraîchissant ! Il est terminé en 12 tomes au Japon. Vous passerez un super moment de lecture et de détente en compagnie de ces personnages attachants.

Il ne reste que 3 tomes et le prochain fera certainement bien avancer l'histoire...

Note : 4.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 12 janvier 2020.

Editeur

Kana
Merci aux Editions Kana pour ce tome reçu en service presse.