Love under arrest - T 5

Love under Arrest - T5

Kako et Kôta passent leurs premières vacances d’été ensemble ! Kako part dans la maison familiale de Kôta avec des rêves plein la tête, mais... Petit à petit, le voile se lève sur le passé de Kôta...
Qu’a-t-il bien pu lui arriver ?

Avis

Encore une très bonne lecture avec ce shojo pétillant et drôle. J’ai passé un super moment de lecture et j’ai bien ri surtout dans la première partie du tome.

Bien qu’Okami soit parti avec sa mère après toutes les émotions que nous avons eu au tome précédent, il reste très proche de ses amis par internet. Il donne même des cours en ligne à Jirô. En effet, les vacances d’été se rapprochent mais avant de se détendre, il y a les examens à passer et il faut absolument éviter les sessions de rattrapage. Pour certains, ce n’est pas du tout gagné ! Kako, Mikado et Jirô font donc appel au seul adulte qui peut les aider, Kôta, qui est un peu désigné volontaire mais il n’a pas vraiment le choix. La première partie du tome est consacrée aux révisions et nous rions de voir Kôta se désespérer des résultats des trois lycéens. Il gère bien la situation quand même, après cela dépendra d’eux lors de l’examen.

La seconde partie nous permet d’en apprendre davantage sur la jeunesse de Kôta. Pour les vacances, il a décidé d’emmener Kako dans la maison familiale où vit sa sœur que nous avons déjà rencontré dans le tome 3. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur l’enfance et l’adolescence du jeune policier. Kako s’entend très bien avec sa belle-sœur. Le retour dans le quartier de son enfance, va conduire Kôta a revoir une amie, Aya Nishikura, et nous avons alors un long flash-back sur leur rencontre au lycée. Ils étaient très proches mais ils se sont finalement perdus de vue. Leurs retrouvailles va-t-il avoir quelques conséquences sur le couple Kôta / Kako ? En tout cas, Kaoru est bien déterminer à protéger Kako, ce qui montre à quel point elle tient à la lycéenne.

Les relations entre les personnages évoluent vraiment bien. Nous découvrons ce qu’ils ont vécu notamment via la propagation de rumeurs ou les conséquences d’un deuil. Découvrir comment était Kôta lorsqu’il était lycéen est vraiment rafraîchissant, il n’était pas facile à approcher et nous voyons aussi un peu sa famille avec la relation compliquée qu’il avait avec son père. C’est avec plaisir que nous voyons que son coéquipier actuel le connait depuis des années et nous pouvons supposer qu’il a dû en voir de toutes les couleurs avec cet adolescent difficile !

Les graphismes sont toujours aussi beaux et les personnages montrent bien leurs émotions. Il y a très peu de scènes romantiques dans ce tome mais nous les aurons à nouveau dans le tome 6 d’après le teaser à la fin.

Je suis vraiment conquise par ce shojo et j’ai hâte de lire la suite !

N’hésitez pas à le découvrir !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 24 février 2019.

Editeur

delcourt

En numérique

Izneo

Merci à Izneo pour cette lecture en service presse.