Made in Abyss - T 5

Made in Abyss - T 5

Rico, Légu et Nanachi poursuivent leur exploration de l’Abysse, bien décidés à atteindre le sixième niveau. 

Après avoir été témoins des horribles expériences de Bondold, les trois explorateurs se voient dans l’obligation de retourner affronter le Seigneur de l’aurore s’ils veulent pouvoir poursuivre leur périple. De plus, Rico a désormais dans l’idée de proposer à Prushka, la fille de Bondold, de les accompagner.
 
Seulement, la puissance de leur adversaire se révèle incommensurable et ils vont devoir recourir à tous les stratagèmes possibles pour le vaincre. Un affrontement qui risque de leur réserver quelques surprises peu agréables…

Avis

Une lecture toujours aussi captivante à lire même si l’histoire est de plus en plus déchirante et dure, d’ailleurs c’est pour public averti comme mentionné sur la jaquette.

Rico, Légu et Nanachi doivent faire face au terrifiant Bondold, le seigneur de l’aurore, afin d’obtenir un sifflet blanc pour pouvoir avancer jusqu’au sixième niveau. Les trois amis vont devoir surmonter leur peur car cet ennemi est puissant et absolument horrible. De plus, ils veulent sauver Prushka, la "fille" de Bondold et lui demander de les accompagner.

Nous avons de nombreuses révélations sur les reliques ainsi que sur la fabrication des sifflets blancs (et cela fait froid dans le dos...). Au fil des pages, nous découvrons le lien entre Prushka et Bondold ainsi que les origines de l’adorable petite fille à laquelle nous nous sommes vite attaché. Mais l’histoire devient encore plus sombre et dramatique, la tension est palpable à chaque page...

L’arc avec Bondold se termine dans ce tome, désormais l’aventure va continuer avec la descente vers le sixième niveau. J’ai hâte de lire la suite, je me demande bien ce qui attend nos aventuriers dans les profondeurs de l’abysse.

Graphiquement, c’est toujours impressionnant, il ne faut vraiment pas se fier aux personnages à l’allure mignonne car ce n’est clairement pas une lecture pour les enfants. La jaquette est jolie et peut faire croire que l’histoire est joyeuse mais ce n’est pas du tout le cas au contraire, c’est même dramatique.

Le seul bémol à signaler est que certaines pages ou cases sont beaucoup trop sombres, du coup il y a des détails que l’on ne voit quasiment pas, on les devine à peine. C’est un peu dommage car le titre est vraiment de qualité avec un univers très riche.

Il y a une belle surprise de la part d’Ototo avec une carte postale glissée à l’intérieur du tome (qui est sous blister). Cela fait toujours plaisir !

N’hésitez pas à plonger au cœur de l’abysse et à découvrir cet univers très riche avec des personnages très attachants.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 18 avril 2019.

Editeur

ototo
Merci à Ototo Manga pour ce tome reçu en service presse.