Mashle - T 4


Chose promise, chose due ! Mash parvient à atteindre Abyss et lui donne un coup de boule magistral, brisant ainsi son masque. Désormais à visage découvert, le deuxième Croc de Magia Lupus révèle son secret et redouble d’agressivité. Pendant ce temps, Dot doit affronter une mage bimarque. Pour reprendre le dessus, il abat alors son atout maître… Après ces évènements, Mash se dirige vers la dernière porte, prêt à infliger une correction méritée à Abel. Mais il n’a pas encore atteint son but qu’il croise l’élu divin qui l'attaque par méprise !

Avis

Ayant dévoré le coffret starter contenant les T 1 à 3, c’est avec impatience que j’attendais de lire la suite. La lecture de ce tome 4 est toujours aussi plaisante et j’ai encore bien ri.

Cette fois, j’ai un peu moins ressenti les références parodiques à Harry Potter, j’ai plutôt vu les références à One-Punch Man, vu les réactions de Mash. Il règle rapidement les combats par ses poings. La magie ne lui fait pas peur mais il se montre également compréhensif face aux raisons qui ont poussés ses adversaires à agir comme ils le font. En tout cas, Mash est convaincu qu’il peut faire face à n’importe quelle magie même celle pouvant transformer en marionnette. Ce qui est drôle, c’est que bien qu’il n’ait pas de pouvoir, il invente néanmoins des « sorts » (« magie des méga-biceps… »). A chaque fois, qu’il affronte un nouvel ennemi, le passé de celui-ci nous est expliqué comme celui d’Abyss, puis d’Abel. Ses autres compagnons combattent également chacun de leur côté. Nous en apprenons un peu plus sur Dot. En tout cas, Mash et compagnie parviennent toujours à s’en sortir. Nous pourrions penser que sans magie, Mash serait mis en difficulté mais ce n’est pas le cas. A aucun moment il ne doute de lui, il se donne à fond et il a de toute façon toujours un chou à la crème dans sa poche.

Un nouveau personnage entre en scène sous la personne de Rayne Ames, l’élu divin. Il est très intéressant, cela promet pour la suite.
L’humour est bien présent mais il y en a moins que dans les tomes précédents.

Les graphismes sont particuliers mais ils conviennent parfaitement à l’histoire. Les traits des personnages sont épurés. Les combats sont dynamiques bien qu’un peu trop rapidement expédiés.

En tout cas, je continue d’être conquise par Mashle, son humour déjanté fonctionne bien avec moi, il faut le prendre comme une lecture sans prise de tête, j’ai encore passé un bon moment de détente à rire avec certaines répliques des personnages qui ne cesseront jamais de me surprendre.

Note : 3.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 12 janvier 2022.

Editeur

Kazé
Merci aux Editions Kazé pour cette lecture en service presse