Moriarty - T 2

Moriarty - T 2

Alors que l’infanterie se prépare à débarrasser le pays d’un réseau de trafic d’opium, Albert apprend qu’une section spéciale est en passe d’être créée. Peu après, William, à peine arrivé à Londres, est attaqué par de mystérieux individus... Pour rectifier tout ce qui ne tourne pas rond dans le pays, Moriarty développe une audacieuse stratégie, totalement inouïe : "Le théâtre du crime" !!

Avis

Un deuxième tome très intéressant dans lequel nous voyons Moriarty mettre en pratique son plan pour "améliorer" la société. Le génie du crime se révèle pleinement mais il va trouver un rival à sa hauteur qui entre en scène dans ce tome. Vous devinez de quel personnage il s’agit en regardant la jaquette, il s’agit évidemment de Sherlock Holmes !

Le tome peut être scindé en trois parties. Dans le premier chapitre (que j’ai trouvé un peu confus), Moriarty obtient les moyens nécessaires pour mener à bien son objectif grâce à son frère Albert. Dans la deuxième partie, il décide de passer rapidement à l’acte lors d’une croisière inaugurale où des nobles vont côtoyer des "pauvres", ce qui évidemment n’est pas du goût de certains. La hiérarchie sociale dans la société londonienne est encore bien ancrée dans les mentalités. Mais un crime est commis à bord... Enfin dans la troisième partie, deux autres personnages importants créés par Conan Doyle font leur entrée. Nous retrouvons globalement les scènes que nous connaissons, bien qu’elles soient adaptées (notamment sa rencontre avec le futur colocataire du détective...). Mme Hudson a bien rajeunie et elle a du caractère...

Nous voyons bien évoluer les personnages mais c’est le premier face à face entre Moriarty et Sherlock qui m’a le plus étonnée. Sherlock est tel que nous le connaissons, il sait toujours tout et il fait preuve d’une grande capacité de déduction mais Moriarty va montrer immédiatement son intelligence face à celui qui risque de lui mettre des bâtons dans les roues. Il en a rapidement conscience d’ailleurs. Leur affrontement est de toute façon inévitable. Si Moriarty est déjà machiavélique dans ce tome, (la frontière entre le bien et le mal est vraiment très mince pour lui car sous son air angélique, il peut se montrer terrifiant, il est déjà prêt à basculer du côté obscur...), Sherlock n’est pas beaucoup mieux ! Le détective est manipulateur, irrespectueux, il se met à tutoyer rapidement ses interlocuteurs... il est brillant mais je le trouve aussi dangereux que Moriarty !

Cela promet pour la suite car cela risque d’être savoureux de les voir s’affronter verbalement, mentalement ou physiquement... Mais j’espère surtout que c’est Moriarty qui restera le personnage central du manga (et non Sherlock lui-même) car c’est vraiment bien de voir la vision de "l’ennemi juré" de Sherlock, cela change.

En tout cas, j’ai passé un très bon moment de lecture, j’attends le tome 3 avec impatience surtout avec une telle fin...

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 21 octobre 2018.

Editeur

Kana