Moriarty - T 6

Moriarty - T 6

Quel meilleur moment pour un rendez-vous secret qu’un somptueux bal masqué ?…

Pour mener les négociations, Albert donne rendez-vous à Irène Adler au bal masqué du palais de Buckingham. Mais que cherche-t-elle, en réalité ? Que gagnerait-elle à rendre public le contenu de la lettre secrète ? L’étrange triangle formé par un prince du crime, un détective de génie et une beauté sublimement vénéneuse pourrait déclencher un scandale qui causerait la chute irrémédiable de l’Empire britannique !

Avis

Une surprenante lecture avec ce sixième tome qui clôt l'enquête "Un scandale dans l'Empire britannique" qui adapte librement la nouvelle de Conan Doyle "Un scandale en Bohème" avec la belle Irène Adler qui est à l'honneur de la couverture. 

Cette fois, c'est surtout Albert James Moriarty qui est mis sur le devant de la scène. Tout se déroule comme prévu, il y a beaucoup de manipulations dans l'ombre. Nous découvrons ainsi le plan réel que les Moriarty veulent mettre en place pour équilibrer les pouvoirs dans la société londonienne. L'affaire qui met en danger l'Empire britannique leur permet de mettre en place leurs pions. Comment va réagir l'Etat britannique en la personne de Mycroft Holmes ? Quant à Irène, quel camp pourra la protéger puisque le secret qu'elle a entre les mains peut changer la face du monde et la menacer de mort ? Se rangera-t-elle du côté de Sherlock ? Demandera-t-elle la protection du "Prince du crime" ? Une nouvelle vie s'apprête à commencer pour elle....

Les personnages sont toujours aussi charismatiques et ils ont la classe notamment les Moriarty, ils sont tellement élégants. Mycroft montre également à quel point il est déterminé à protéger la Couronne et lui aussi il a de la prestance à chaque fois qu'il apparait contrairement à son frère...  

Par contre, je suis restée sceptique face aux faits réels qui sont complètement détournés, c'est surprenant de réécrire l'histoire de la Révolution française de cette façon. C'est audacieux de la part de l'auteur, mais pourquoi pas c'est original dans un sens. Par contre, la référence à un personnage de fiction créé en 1953 m'a complètement surprise, je n'imaginais pas que ce "nom de code" serait introduit de cette façon... Du coup cela explique quelques références apparues dans le tome 4. J'apprécie le fait que plusieurs personnages que nous connaissons dans des romans différents et qui se déroulent à des époques différentes se rencontrent. Par contre, je me demande bien où cela nous mènera car on s'éloigne énormément des personnages et de l'univers créés par Conan Doyle. Ma curiosité est toujours aussi éveillée par cette série, je l'apprécie toujours autant car la mise en scène est particulièrement réussie même si certains points m'ont souvent fait halluciner surtout dans ce tome...

Graphiquement, c'est toujours aussi soigné. Le découpage des planches est efficace et dynamique. Les visages des personnages sont expressifs et les décors sont beaux comme par exemple lors du bal masqué.

Je pensais que le titre "Moriarty" faisait uniquement référence qu'à l'ennemi juré de Sherlock, (donc William Moriarty) mais après la lecture de ce tome, j'ai plus l'impression que c'est plutôt en référence à la famille "Moriarty", donc pas qu'un seul homme... Cela prend tout son sens avec les révélations que nous avons ici.

Le teaser pour le tome 7 est alléchant puisque nous allons rencontrer Jack l'éventreur (Conan Doyle n'a pas jamais écrit d'histoire mettant en scène Sherlock et ce meurtrier mais il y a eu des films... cela va certainement encore nous éloigner de l'univers créé par l'auteur d'origine). Que va faire Moriarty face à ce tueur en série ? Va-t-il l'utiliser aussi comme un de ses pions ?

J'attends le prochain tome avec curiosité.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 24 novembre 2019.

Editeur

Kana
Merci aux Editions Kana pour ce tome reçu en service presse.