Moriarty - T 8

Moriarty - T 8

Il y a quelque chose de pourri à Scotland Yard… Un assassin, jeune, beau, audacieux, a décidé de lever le voile.
William a coincé les faux Jack l’Eventreur : le moment du règlement de compte est arrivé.
Pendant ce temps-là, Sherlock affine son profiling du Prince du crime, alors que Scotland Yard annonce l’arrestation de Jack l’Eventreur, qui pourtant n’existe pas. C’est donc un innocent qui est en prison ! William ne peut rester sans rien faire….

Avis

Encore une très bonne lecture avec ce T8 qui nous apporte la conclusion de l’affaire "Jack l'Eventreur". L'histoire reste passionnante à suivre et les personnages sont vraiment charismatiques. Mycroft que nous voyons sur la jaquette reste toujours imperturbable, c’est difficile de le cerner. Les frères Holmes et Moriarty ont chacun de la personnalité, ils sont déterminés, charismatiques, ils ont vraiment la classe.

Le scénario est parfaitement ficelé, peu à peu, tout se met en place dans les projets des frères Moriarty, et il y a aussi l’implication du MI6 dans les diverses histoires…

Dans le premier chapitre, nous avons la conclusion de l’histoire « Le fantôme de Whitechapel ». Moriarty et son équipe ont déniché l’organisation qui se cache derrière les meurtres commis par « Jack l’Eventreur ». Connaissant la vérité, le Prince du crime ne peut pas laisser passer cela sans réagir et il va lui-même régler ses comptes. Louis et William nous surprennent car finalement bien qu’ils soient à la tête de leur propre organisation, aucun d’eux n’hésite à faire couler le sang. Ils ont été entrainé dès leur enfance comme nous l’avons vu dans un tome précédent mais j’ai hâte d’en apprendre davantage sur leur passé. Par contre, les deux frères ont parfois un regard de folie. Ils n’ont sans doute aucune limite pour parvenir à leur fin… Une chose est sûre, William a bien l’intention d’utiliser les capacités de Sherlock à son insu. Comment celui-ci va-t-il réagir ? Qui est ce mystérieux homme qui semble surveiller William ? Quel est son intention ? Pour qui travaille-t-il ?

La deuxième histoire « Rébellion à Scotland Yard » est divisée en deux parties. C’est la suite directe des événements de l’histoire précédente. Bien que l’organisation « Jack l’Eventreur » ait été éliminée, Scotland Yard a arrêté un coupable. Or, cela ne peut qu’être un bouc-émissaire car nul doute que de fausses preuves ont été créées pour faire condamner un innocent. Pour faire cela, il faut forcément être haut placé dans la hiérarchie. L’inspecteur Lestrade a les mains liées, il ne voit qu’une seule personne qui pourrait résoudre ce problème mais il est devenu difficile de faire entrer quelqu’un dans le bâtiment de Scotland Yard surtout si c'est un civil. De son côté, le Prince du crime « justicier » ne peut pas laisser un innocent se faire exécuter. Il va falloir s’infiltrer pour trouver des preuves mais il est aussi déterminé à utiliser son meilleur atout. Sherlock a l’impression qu’il est manipulé dans l’ombre mais il ne sait pas encore comment c’est possible, ni pourquoi quelqu’un veut l’utiliser... une chose est sûre il y a un innocent à sauver. Les pions se placent peu à peu sur l’échiquier de Moriarty, la tension est palpable à plusieurs reprises. C’est captivant à lire et plusieurs personnages secondaires jouent des rôles importants et de nouveaux personnages entrent en scène.
 
La dernière histoire « l’aventure d’un étudiant » est sympathique à lire et vous fera bien sourire. La petite confrontation verbale entre Sherlock et William est un pur régal. Ce sont deux génies qui, bien qu’étant opposés et rivaux, ont des valeurs communes et un sens de la justice très fort. Ils veulent rendre cette société inégalitaire meilleure. Afin de cerner le Prince du crime, Sherlock vient demander conseil au « professeur d’université » Moriarty. C’est intéressant de voir William dans son travail de professeur, à donner un cours à ses élèves et à corriger des copies. Sherlock s’est « invité » parmi les élèves… Nous comprenons bien la relation particulière qui existe entre ces deux génies, c’est amusant de les voir se titiller pour percer l’autre. Chacun a trouvé son rival qui le poussera à aller encore plus loin...

William reste quelqu’un de très calme, Sherlock commence à changer. Au début de la série, le détective nous avait surpris avec sa personnalité excentrique, un peu trop enragé par moment, voire limite imbuvable. Ici dans ce tome, Sherlock s’est calmé, il veut trouver l’identité du Prince du crime qui est digne de son génie. C'est vraiment un jeu de dupes entre eux. A-t-il cerné William ou non ? Lequel sera plus malin que l’autre ? Cela nous promet encore de beaux duels entre eux !

Graphiquement, c'est toujours aussi beau. Le découpage des planches est efficace et dynamique. Les visages des personnages sont expressifs et les décors sont soignés. 

L'édition est de qualité, nous avons une belle illustration en couleur présentant les deux frères Moriarty.

Le teaser pour le tome 9 est alléchant puisque le passé de Louis et de William sera révélé !

Vivement la suite !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 18 septembre 2020.

Editeur

Kana
Merci aux Editions Kana pour ce tome reçu en service presse.