Otaku Otaku - T 5

Otaku Otaku - T 5

Narumi, Hirotaka, Hanako et Tarô décide d’aller à un festival, mais tout ne se passe pas comme prévu. Narumi participe encore au Comiket, mais cette fois-ci Hanako l’entraîne du côté obscur : le cosplay.

Ko se révèle à Naoya, fou rire garanti.

Avis

Quel plaisir de lire ce T 5 d’Otaku Otaku, nous avons désormais la suite de l’animé (disponible sur Prime Video), chaque chapitre nous réserve des surprises et quelques petits rebondissements. J’ai encore une fois beaucoup ri avec ces amis otaku. C’est un excellent moment de détente !

Narumi et Hirotaka vont parfaitement bien ensemble, j’adore leurs discussions par MP et Hirotaka fait des efforts pour faire plaisir à sa bien aimée. Ils sont adorables. Deux chapitres sont consacrés à un festival, Narumi se fait harcelée par des inconnus pendant qu’elle attend ses amis. Heureusement qu’ils arrivent assez vite et que Tarô et Hirotaka ont des regards de tueurs. Mais il y a encore quelques imprévus pendant cette sortie... Nous retrouvons également le Comiket, où la cosplayeuse Hanako a réussi à convaincre Narumi de faire du cosplay, celle-ci ne sait donc pas à quoi s’attendre... Entre la préparation du cosplay et la convention, nous ne nous ennuyons pas un seul instant et on se marre bien aussi ! Nous avons aussi la suite de l’histoire entre Ko et Naoya qui s’évitent car ils ne savent pas comment réagir face à l’autre suite à ce qui s’est passé à la fin du T 4. Il y a d’excellents moments entre eux. Naoya est vraiment gentil et attentionné envers Ko. Nous sentons bien ses émotions lorsqu’ils tapent ses messages sur le clavier (fautes incluses sous la pression, au début je pensais que c’était un problème dans l’édition mais non c’est fait exprès).

Nous voyons bien le lien entre les personnages se resserrer notamment entre Tarô et Hirotaka qui s’entendent à merveille. On ne dirait pas comme cela mais Tarô est très observateur et protecteur. Il me fait souvent penser à un grand frère, le plus raisonnable des quatre amis otaku. Chacun a beaucoup évolué depuis le début. Hirotaka remarque aussi des changements dans le comportement de son frère, on dirait qu’il ne l’a jamais vu autant impliqué vis à vis de quelqu’un et c’est pour cela qu’il l’aide...

Chaque scène entre les personnages est drôle grâce à des petits détails ou des dialogues qui collent parfaitement à l’histoire.

Les graphismes sont toujours aussi plaisants, les visages des personnages sont très expressifs. Le perso du jeu vidéo de Hirotaka est très drôle. Je ne penserai jamais à équiper un perso de jeu avec des pantoufles pour combattre... mais bon je suis loin de son niveau !

L’édition est de qualité. Le premier chapitre est entièrement en couleur. J’adore lire les petits commentaires en bas de chaque page, cela correspond bien aux planches.

C’est une excellente série à découvrir que vous soyez otaku ou non !

Note : 4.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 18 mai 2019.

Editeur

Kana

Merci aux Editions Kana pour cette lecture en service presse.