Otaku Otaku - T 6

Otaku Otaku T 6

Un voyage est proposé à tout le personnel ! Alors qu’Hirotaka prévoit déjà de remplir son sac de consoles portables, Narumi voit là une opportunité pour qu’il passe un bon moment avec les autres.

De leur côté, Ko & Naoya se retrouvent à la salle d’arcade !

Avis

Quel plaisir de lire ce T 6 d’Otaku Otaku, nous avons désormais bien dépassé l’animé (disponible sur Prime Video). J’ai encore une fois beaucoup ri avec ces amis otaku. C’est un excellent moment de détente ! Au moins, avec ce titre, nous sommes assurés d'avoir le sourire du début à la fin.

Cette fois, nous sommes emmenés en voyage du personnel dans une station thermale. C'est étonnant de voir Hirotaka fantasmer sur Narumi, cela ne lui ressemble tellement pas, cela montre qu'il peut penser à autre chose qu'aux jeux vidéo. Certaines scènes sont hilarantes comme la préparation de sa valise, son voeu au sanctuaire ou encore son défi avec Tarô dans le sauna. Les petites scènes avec ses collègues qui encouragent Hirotaka vis à vis de Narumi sont drôles à voir puisque personne ne sait qu'ils sont déjà ensemble. Les chapitres avec Naoya et Kô sont extra aussi que ce soit à la salle d'arcade ou dans les jeux vidéo. Ils vont bien ensemble. Kô, c'est Hirotaka en version femme, une gameuse de talent. Naoya aide aussi son frère à choisir un cadeau pour Narumi, c'est sympa de voir les deux frères agir comme cela. Bien qu'ils aient des caractères opposés, ils s'entendent super bien. 

Par contre, côté romance, cela n'avance pas beaucoup, ils sont en couples, mais ils ne s'embrassent pas (ou sinon c'est un petit bisou), même un petit câlin est très rare surtout pour Hirotaka et Narumi. Heureusement que le couple Tarô et Hanako est un peu plus expressif mais nous les voyons pas beaucoup dans le tome.

Chaque interaction entre les personnages est drôle grâce à des petits détails ou des dialogues qui collent parfaitement à l’histoire. Par contre, cela me perturbe toujours un peu que les chapitres ne se suivent pas. Les chapitres consacrés au voyage du personnel sont à chaque fois entrecoupés par des chapitres qui n'ont rien à voir, du coup, cela casse le rythme et c'est souvent comme cela dans les tomes de cette série. 

Les graphismes sont toujours aussi plaisants, les visages des personnages sont très expressifs. Les avatars des personnages dans les jeux vidéo sont vraiment réussis. Ils sont à la fois choupis et classes. Mes préférés sont ceux d'Hirotaka (ses pantoufles, son survêtement et son écharpe "Calculatrice de dignité") et de Naoya (ses oreilles de loup ou de chien sont trop kawaii !).

L’édition est de qualité. Le premier chapitre est entièrement en couleur. J’adore lire les petits commentaires en bas de chaque page, cela correspond bien aux planches. Par contre, c'est toujours trop court, il n'y a que 128 pages...

C’est une excellente série à découvrir que vous soyez otaku ou non !

L'attente va être longue avant de pouvoir lire le T 7.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 2 novembre 2019.

Editeur

Kana

Merci aux Editions Kana pour cette lecture en service presse.