Otaku Otaku - T 8

Otaku Otaku - T 8

Le guide officiel de l'otaku amoureux.

Avis

Quel plaisir de lire le T 8 d’Otaku Otaku. Nous passons comme toujours un excellent moment de détente !

Narumi et Hanako nous font rire dès les premières pages en s’imaginant changer de sexe mais cela inclut aussi leur petit ami respectif (Hirotaka et Tarô en femmes sont trop drôles !) tout en gardant évidemment leur propre personnalité. C’est très amusant à lire.

Comme le couple Hanako / Tarô va franchir une nouvelle étape de leur relation, il faut désormais en informer leurs collègues de travail et Tarô ne sait pas comment aborder le sujet, c’est très drôle de le voir aussi gêné, on ne dirait pas comme cela vu qu’il a un regard de tueur mais Tarô est quelqu'un de très sensible. Comment va-t-il assumer ceci ?

Nous découvrons également Hirotaka jouant à un jeu vidéo pendant que Narumi tente de lui faire comprendre qu’elle existe… Va-t-il l’ignorer encore longtemps ? Leur romance n'avance pas très vite, ils ne montrent pas souvent qu'ils sont en couple... mais ils vont très bien ensemble.

Nous avons ensuite le plaisir d’assister à la première rencontre IRL entre Hanako et Kô, elles se connaissaient via les jeux en ligne mais elles ne s’étaient pas encore vues. Seule Narumi avait déjà croisé Kô. Evidemment la jeune gameuse attire immédiatement l’attention de la cosplayeuse car elle a un physique parfait pour faire du cosplay ! C’est très sympathique de découvrir les interactions entre les trois jeunes femmes. Hanako et Narumi vont prendre en main Kô pour la rendre plus féminine !

Mais le plus important dans le tome, c’est de voir peu à peu l’évolution du lien entre Nao et Kô d’ailleurs ils sont à l’honneur sur la jaquette, ils sont adorables même s’ils sont un peu maladroits car ils ne savent pas comment agir vis-à-vis de l’autre. Ils commencent seulement à prendre conscience de leur sentiment mais c’est déjà une belle évolution ! Après nos deux couples d’otaku, un troisième couple va-t-il naître ?

Kô évolue bien, elle s’ouvre de plus en plus aux autres alors qu’elle était très solitaire auparavant. Elle est de plus en plus à l’aise avec les amis de Nao et elle sourit beaucoup plus qu'avant. 

Chaque interaction entre les personnages est drôle grâce à des petits détails graphiques ou des dialogues qui collent parfaitement à l’histoire.

Les graphismes sont toujours aussi plaisants, les visages sont expressifs. Le découpage des planches est efficace.

L’édition est de qualité. Le premier chapitre est entièrement en couleur. J’adore lire les petits commentaires en bas de chaque page, cela correspond bien aux planches. Par contre, c'est toujours trop court... seulement 128 pages.

C’est une excellente série à découvrir que vous soyez otaku ou non !

L'attente va être très longue avant de pouvoir lire le T 9 qui est seulement sorti au Japon au mois d'août...

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 6 octobre 2020.

Editeur

Kana