Seraph of the end - T 16

Seraph of the End - T16

Le combat contre Ky Luck a commencé. Malgré l’élaboration d’une minutieuse tactique de diversion, Glenn et ses camarades luttent péniblement et Yûichirô se fait transpercer le cœur… Quelle sera l’issue de cette bataille contre l’effrayant géniteur de cinquième rang ?! Après le combat, Yûichirô et ses camarades se rendent à Nagoya, dans la résidence de Glenn. Que vont-ils y découvrir ?

Avis

Encore une lecture captivante avec un tome très riche en actions et en combats !

L’affrontement contre Ky Luck, le cinquième géniteur des vampires chargé d’appliquer le supplice du soleil à Ferid et à Kululu, commence dès la première page. Glenn et ses alliés ont élaboré une tactique pour libérer les deux vampires mais Ky Luck est un adversaire redoutable ! Yûichirô va devoir lutter à fond comme ses compagnons d’armes, humains comme vampires.

Il y a de nombreux rebondissements et plusieurs révélations très importantes sur plusieurs personnages sont prometteuses pour la suite. Nous comprenons d’ailleurs certains points révélés dans des tomes précédents. L’histoire est vraiment bien ficelée et se bonifie au fil des tomes.

Quelques scènes humoristiques permettent de faire baisser la tension à plusieurs reprises. L’humour est bien dosé que ce soit au moment de l’élaboration de la tactique ou dans les dialogues entre les personnages. Le retour de l’un des personnages est également très remarquée et m’a fait rire, on ne va pas s’ennuyer avec lui !

Graphiquement, c’est toujours aussi soigné, les scènes d’actions sont dynamiques et bien mises en scène notamment pour les combats. Les visages des personnages sont toujours expressifs.

C’est toujours un plaisir de lire ce shonen, les personnages sont charismatiques et on ne s’ennuie pas un seul instant.

Vivement la suite d’autant plus que le teaser du prochain tome nous promet un combat qui s’annonce déjà intense et extrêmement difficile...

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 3 mars 2019.

Editeur

Kana
Merci aux Editions Kana pour ce service presse.