Seraph of the end - Glenn Ichinose - T 6

Seraph of the End Glenn Ichinose T 6

Résolu à mourir pour sauver ses amis de l’attaque de la secte des Cent Nuits, Glenn s’est servi d’un sabre maudit interdit. Le démon qui dormait dans la lame a pris possession de son corps et de son âme…
Goshi, Mito et Shinya sont bien décidés à sortir leur ami de là. C’est alors que Glenn leur fait une demande douloureuse…

Avis

C'est avec plaisir que j'ai lu le tome 6 du manga Seraph of the End Glenn Ichinose la catastrophe de ses 16 ans qui adapte le roman 4 éponyme (de la page 92 à 197 environ). Je n'ai pas été surprise par le déroulement des événements mais c'est toujours aussi passionnant à suivre surtout en sachant ce qui va arriver ultérieurement... 

Glenn a choisi de renoncer à son humanité pour sauver ses amis. Mais son démon s’empare de plus en plus de sa conscience. Parviendra-t-il à garder le contrôle de son corps et à éviter de faire du mal à ses proches ? De son côté, Shinya prend la tête du commandement des troupes du clan Hiiragi. Il est déterminé à sauver Glenn et à le ramener à la raison avec l’aide de Mito et de Goshi. Etant donné que Glenn les a déjà sauvés à plusieurs reprises, c’est à leur tour de le protéger même s’ils doivent le combattre. Glenn ne renonce pas non plus et il lutte lui aussi contre son démon intérieur… Sera-t-il assez fort ?

Les personnages sont toujours aussi charismatiques, leurs liens ne cessent de se resserrer. Kureto joue également un rôle important et il n’hésite pas à faire du chantage pour convaincre Glenn de le rejoindre. Mais la tâche que veut lui confier Kureto ne sera pas facile et il ne lui donne que peu d temps. Un compte à rebours va commencer…

Malgré l'intensité des faits, l'humour reste néanmoins présent lors des intéractions entre Glenn et ses amis. Il doit reconnaitre qu'il peut compter sur eux, lui qui était auparavant toujours solitaire.

Les graphismes sont soignés. Le découpage de planches est efficace et dynamique. Les combats entre Glenn (version démon comme nous le découvrons sur la jaquette) et ses amis sont bien mis en scène. Les visages sont expressifs. La tension est bien palpable pendant la lecture.

Je vous conseille de lire le roman en parallèle car il est beaucoup plus complet. En tout cas, cette version manga respecte bien le light-novel.

Le tome ne compte que 146 pages, il se lit très vite. De douloureuses épreuves attendent Glenn et ses amis...

Vous l’aurez compris, je suis conquise par cette adaptation manga du roman. N’hésitez pas à la découvrir !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 24 octobre 2020.

Editeur

Kana

Merci aux Editions Kana pour cette lecture en service presse.