Slam Dunk - T 5

Slam dunk 5

Face au match contre Ryônan, Shôhoku prend ses marques et s’élance vers les présélections! Ryôta Miyagi, l’élève de première, qui était hospitalisé, revient au club. Le retour de ce joueur talentueux va être à l’origine d’un problème inattendu !

Avis

Le tome 5 de Slam Dunk est surprenant car il laisse complètement de côté le basket pour de la baston et pourtant il s'avère néanmoins capital pour la suite !

Après le match amical contre Ryônan, l'équipe de basket de Shôhoku s'entraine pour la présélection du tournoi interlycée. Ils ont même pour ambition de le remporter. De plus, un des membres du club qui était hospitalisé jusqu'à présent fait son grand retour. Avec lui, l'équipe sera renforcée. Mais malheureusement tout ne se déroule pas comme prévu. Ryôta Miyagi est un élève à problème, des voyous le cherchent pour régler leurs comptes et ils débarquent au club avec l'intention de tout démolir !

L'introduction de Miyagi est bien amenée même si c'est surtout dans le cadre d’une guerre de gang. Il se présente d'abord en rival avec Sakuragi mais finalement leurs points communs vont les rapprocher et c'est amusant à suivre. Mais les choses se corsent lorsque l'équipe est menacée pour des loubards. Vu le tempérament bagarreur de certains joueurs, c'est évident qu'ils ne peuvent pas se laisser faire. Pourtant la moindre bagarre pourrait conduire à la dissolution du club. Difficile de répliquer dans ce cas, mais d'autres personnages vont intervenir et eux ils ne risquent rien par rapport au club de basket. L'esprit de camaraderie autour de Sakuragi est parfaitement mis en scène. Ce tome est particulier mais il introduit des personnages qui seront importants pour l'équipe. Sakuragi, Miyagi et Rukawa sont bien mis à l'honneur, ce sont les élèves difficiles de l'équipe mais quand il faut protéger les membres du club, aucun des trois ne peut rester indifférent...

Graphiquement, c'est vraiment percutant, les scènes de baston sont parfaitement mises en scène et sont violentes, nous ne nous ennuyions pas un seul instant et nous sentons bien qu'il y a un enjeu important derrière tout cela. Si le basket en tant que sport est mis de côté ici, nul doute que les liens entre les membres du club seront renforcés par cette bagarre générale. Les visages sont expressifs et les très nombreux coups sont réalistes (Cela fait mal !). Le découpage des planches est efficace et dynamique.

La révélation de la fin du tome nous apporte une surprise de taille et cela est très prometteur pour la suite !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 31 décembre 2019.

Editeur

Kana

Merci aux Editions Kana pour cette lecture en service presse.