Spiritual Princess - T 5

Spiritual Princess - T 5

Tout juste remise de ce qui s’est passé avec Takeru, Akihime se prépare pour la fête du lycée ! Sa classe a prévu d’organiser un café pour lequel tous ont préparé cookies et gâteaux. Hélas, leur attraction fait pâle figure face aux autres activités proposées… Pour attirer les visiteurs et vendre leurs douceurs, il se pourrait bien que le séduisant Takeru soit leur ultime atout !

Avis

Une bonne lecture avec ce tome 5, il y a quelques rebondissements intéressants, cela promet pour le prochain tome.

Le jour de la fête du lycée est enfin arrivé. Comme souvent dans les manga, chaque classe organise des activités notamment des cafés thématiques. Le café de la classe d’Akihime a peu de succès mais le déguisement de Takeru va se révéler être un atout (cela m’a bien fait rire quand je l’ai vu...). Shun fait des efforts pour s’intégrer auprès de ses camarades de classe puisqu’il n’est pas dans celle d’Akihime. Son déguisement est aussi surprenant.

Pendant l’absence de Shun qui part en apprentissage, Akihime devra compter sur Momiji et Saburôbô restera également à ses côtés sous une certaine apparence... D’étranges créatures sont présentes au lycée et semblent vouloir s’en prendre à Takeru (comme au début de la série), Akihime va donc devoir dialoguer avec ces esprits mais je n’ai toujours pas compris pourquoi ils s’en prennent à Takeru. Il doit avoir quelque chose qui m’a échappé sur ce point...

Un nouveau personnage apparaît à la fin du tome, Eisuke (Gorôbô), un tengu du mont Ishizuchi, il est accompagné de Fukuyama qui a la forme d’une chouette. Ils sont bien mystérieux et relancent un peu plus l’intrigue du côté folklorique. Je me demande bien ce qu’ils préparent surtout après une certaine révélation qui surprend tout le monde ! Du coup, Akihime attend avec impatience le retour de Shun qui ne saurait tarder.

L’histoire continue d’avancer et se bonifie au fil des tomes. Même au sein du lycée, il y a des phénomènes surnaturels qui s’allient bien avec le côté tranche-de-vie lycéenne. Le folklore japonais n’est pas oublié non plus avec notamment l’apparition d’un nouveau tengu issu d’un autre clan.

Les personnages secondaires continuent d’être exploités, comme Momiji et Saburôbô. Même si Shun est éloigné, nous le voyons quand même un peu.

Je lirais bientôt le prochain tome, j’ai hâte d’en savoir plus sur Gorôbô et de voir Shun de retour dans son environnement initial.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 26 janvier 2019.

Editeur

Kazé

Merci aux Editions Kazé pour cette lecture en service presse.