Takane & Hana - T 13

Takane & Hana 13

Aime-moi, je te fuis ! Fuis-moi, je te suis ! La subite déclaration de Takane a plongé Hana dans la confusion et, pour le protéger, elle décide de s’éloigner de lui… La partie de cache-cache entre les amoureux se corse lorsque la demoiselle lui ment en prétendant sortir avec son meilleur ami ! Tandis qu’Hana se confie à Rino, un duel Okamon VS Takane se joue pour départager les deux prétendants. Laisser parler ses sentiments apaise tous les tourments !

Avis

Quel bonheur de lire Takane & Hana, c'est un pur régal qui nous fait toujours beaucoup rire. C'est un excellent moment de détente.

Cette fois l'accent est beaucoup plus orienté sur la romance et le titre de la série prend désormais tout son sens avec le "&" entre les deux prénoms. L'humour est moins cinglant même s'il y a quand même de jolies répliques bien acérées. 

Takane tente de faire comprendre à Hana qu'elle peut lui faire confiance, qu'il l'aime sincèrement mais évidemment il est maladroit et ne sait pas comment s'exprimer. Il a beau être un adulte, il ne sait pas comment réagir. De son côté, Hana veut protéger Takane et pour cela elle prétend qu'elle sort avec son ami d'enfance Okamon. La lycéenne reçoit les conseils de Mademoiselle Rino, Hana décide alors de ne plus fuir. Pendant ce temps-là, Takane refuse d'abandonner et il se retrouve finalement à affronter Okamon dans un "concours" bien particulier. C'est très amusant de les voir discuter tout en rivalisant lors d'un duel original. Nous comprenons que les deux hommes aiment sincèrement Hana, ils souhaitent tous les deux son bonheur. Mais au moins Okamon peut désormais faire confiance à cet adulte qui se comporte souvent comme un gamin...

Suite à ces discussions avec leurs "rivaux", Takane et Hana décident de faire le point et d'exprimer ce qu'ils ressentent. C'est très beau. Evidemment, ils n'oublient pas la différence d'âge de 10 ans. Hana est encore lycéenne. Ils ne peuvent donc pas sortir en couple de façon officielle. Ils doivent aussi en parler à la famille d'Hana et au grand-père de Takane. Comment celui-ci va-t-il réagir alors qu'il y a eu un mensonge sur ce mariage arrangé ? La famille d'Hana décide de partir en week-end et Takane les accompagne. Evidemment ils ne doivent pas s'afficher ensemble en public. Ils doivent mettre au point un subterfuge même si cela ne plait pas du tout à Takane. En tout cas, ce petit voyage nous montre que notre homme d'affaire préféré est très protecteur envers celle qu'il aime. Il a vraiment la classe et se montre tellement tendre et attentionné. Cela fait vraiment plaisir de les voir ainsi. Mais si leur relation a évolué, ils n'oublient pas leur personnalité et aucun des deux n'a l'intention de baisser sa garde face à l'autre. Il y a encore beaucoup d'embarras entre eux. C'est très amusant de les voir ainsi. Hana aimerait quand même bien que Takane la regarde comme une femme, ce qui est encore très loin d'être le cas...

Graphiquement c’est toujours très soigné. Les situations comiques sont bien mises en scène et les planches sont bien découpées. Les expressions du visage de Takane sont toujours aussi drôles, il peut passer par plusieurs émotions en très peu de temps et Hana aussi. Nous avons de beaux moments romantiques qui montrent bien la sincérité de leurs sentiments. 

Sur la jaquette, nous voyons une très jolie scène de tendresse entre Takane et Hana avec quelques plumes blanches. Ils sont adorables, leurs regards et leurs joues rougissantes expriment bien leurs émotions. A peine le manga ouvert, nous avons déjà le sourire avec l'essai n°1 de la jaquette qui a été rejeté, c'est sûr que c'est moins romantique mais cela correspond bien aux personnages... 

Les petites scènes dans les yonkoma sont toujours aussi drôles avec les "Takanes" (Mi-Taka et Taka-bas).

N’hésitez pas à découvrir cette comédie romantique, elle fait du bien au moral car vous passerez votre temps à rire à chaque tome ! 

Ce shojo est l’un de mes incontournables en mangathèque.

Note : 4.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 8 septembre 2019.

Editeur

Kazé