Tombée du ciel T 4

Tombée du ciel T 4

Je m'appelle Tomoki Sakurai. J'ai pu entrer dans les vestiaires des filles, le paradis des hommes. Je me suis transformé en plancher et j'ai bien profité de la vue qui s'offrait à moi, j'ai également éprouvé du plaisir à me faire marcher dessus, c'était vraiment génial ! Cependant, un incident s'est produit au club de natation... Dans ce quotidien délirant, j'ai vu la jeune fille dans mon rêve, cela faisait longtemps ! Avant de s'en aller, elle m'a dit ceci : « N'oublie pas ! » Ce n'est qu'un rêve, mais ça me préoccupe un peu...

Avis

Nous continuons notre lecture déjantée avec le quotidien de Tomoki et de ses compagnes angéloïds. Bien qu’il ait un côté pervers, il peut aussi se montrer sérieux et comprendre qu’il y a quelque chose qu’Ikaros lui cache. Il est néanmoins présent pour la rassurer.
 
Le maître de Nymph envoie deux "harpy" pour ramener Ikaros puisque Nymph ne semble pas être efficace. Il ne cesse pas de la rabaisser. Mais avec l’aide de ses nouveaux amis humains, la jeune angéloïd est déterminée à lutter et à se rebeller s'il le faut. De son côté Ikaros ne pourra plus cacher sa véritable nature à son maître plus longtemps. Le mystère s’épaissit également vis-à-vis du rêve de Tomoki. Qui est la jeune fille qui apparait dans ses rêves ? Quel est son lien avec Ikaros ?

L’histoire devient plus sombre. Certaines scènes sont touchantes. Nous avons toujours des chapitres déjantés mais c’est surtout les chapitres plus dramatiques que nous retenons. Nous voyons bien l’évolution des personnages qui, malgré leur perversité, peuvent aussi se montrer sérieux et attentionnés envers leurs camarades humains ou angéloïds.

Le lien entre Tomoki et Ikaros évolue bien. Un chapitre est particulièrement touchant et rassure l’angéloïd. Il n’y a pas que des scènes comiques entre eux, il y a aussi de la compréhension et peu à peu l’angéloïd découvre des émotions qui ressemblent à celles ressenties par des humains.

L’humour reste très présent que ce soit avec l’intrusion dans les vestiaires, le camp d’été et des aventures dans les rêves des personnages. Certaines scènes sont complètement délirantes !

Les graphismes sont plaisants, ils correspondent bien à l’ambiance de la série. Malgré quelques petites scènes un peu perverses dans le bain, ce n’est pas vulgaire.  Le découpage des planches est efficace et c'est bien rythmé.

Côté édition, elle est de qualité, il y a des pages en couleur au début du tome.

Pour l'instant, c'est plutôt une lecture de détente sans prise de tête qui vous plaira si vous aimez l'humour potache.

Note : 3.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 20 janvier 2021.

Editeur

meian

Merci aux Editions Meian pour cette lecture en service presse.