Yureka - T 4

Yureka T 4

Le tournoi suit son cours, Lotto et Yureka découvrent des adversaires de plus en plus forts lorsqu’ils atteignent les demi-finales. L’équipe Lovely Angels se fait lamentablement battre par Laffa et Jean, qui devront alors affronter notre duo de choc, pour lequel la victoire n’est plus assurée…

Avis

Une bonne lecture avec ce T4 de Yureka qui est intense puisque le tournoi en duo se poursuit. D’ailleurs nous voyons l’un des concurrents sur la jaquette avec Aradon.

Il y a beaucoup d’actions dans ce tome car nous assistons à trois duels plus ou moins difficiles.

Le match entre les Lovely Angels et le duo Laffa / Jean est assez rapide, il couvre deux chapitres. Bien que le résultat soit sans surprise, il nous a offert de belles surprises jusqu’à la fin, c’est avec plaisir que nous en apprenons davantage sur Laffa et Jean. Ils sont attachants et très drôles.

Le deuxième duel est rapidement expédié vu les compétences des adversaires. En effet, nous retrouvons Aradon et Alpha. Leurs adversaires sont assez particuliers et nous avons un beau match également en deux chapitres.

Le dernier match oppose les duos Lotto / Yureka et Laffa / Jean. Cela promet un match intense et riche en rebondissements qui se poursuivra dans le tome 5. Quel duo se qualifiera pour la finale ?

Chaque personnage est charismatique. Le voile se lève peu à peu sur leurs capacités et leurs liens. Seul Alpha reste encore bien mystérieux. Malgré la particularité de Jean, il est très attaché à Laffa et elle aussi. C’est vraiment agréable de les voir aussi soudés face au danger.

Le scénario est maîtrisé et c’est de plus en plus captivant à suivre.

L’humour est bien présent et l’univers d’héroïc-fantasy est toujours aussi sympathique.

Les graphismes sont beaux et soignés. Le chara-design des personnages est plaisant. Les scènes de combats sont bien rythmées. Le découpage des planches est efficace et les visages sont expressifs.

C’est une lecture addictive à découvrir !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 2 avril 2020.

Editeur

meian

Merci aux Editions Meian pour cette lecture en service presse.